dimanche 27 janvier 2013

Journal du 27 janvier

Ce matin j'ai été réveillée par un horrible cauchemar. J'ai rêvé que je dormais, confortablement calée sur le sommet de mon arbre (jusque là, tout va bien) quand tout à coup, je me réveille en sursaut (dans mon rêve) et sens qu'une de mes pattes est entravée par quelque chose. 
J'ouvre un oeil et constate avec horreur que je n'ai plus quatre pattes, mes deux ; que je n'ai plus de poils, mais des plumes ; que je n'ai plus de museau, mais un bec à la place. Je suis devenue un oiseau !!! J'essaye tant bien que mal de me rassurer en me disant que de tout façon je ne risque rien étant donné que :
1 - le chat, c'est moi et il lui a poussé des ailes (malheureusement au sens propre du terme),
2 - Indy adore les oiseaux.
Oui, mais pourquoi suis-je attachée ?

 J'essaye de retirer mon fil à la patte avec mon bec, mais je n'y arrive pas, il est trop serré. Prise de panique,  je me mets à battre des ailes furieusement et à crier. 
Indy, attirée par le bruit, se tient dans l'encadrement de la porte et me regarde. A la vue de mon fan préféré, je cesse tout mouvement et reste immobile, à moitié rassurée par la suite des évènements.

Indy avance lentement vers moi, son regard à quelque chose de différent, de commun .... de sauvage ... de FELIN !!! Argh ! Elle avance toujours et son corps change, elle rapetisse, marche à quatre pattes et des moustache lui poussent sur le visage. Indy est devenue un chat ! Au secours !!!  A l'aide !!!
Mon coeur bat à tout rompre, ma vision se brouille d'effroi. Tétanisée, impuissante, je regarde Indy qui grimpe lentement à mon arbre et se hisse jusqu'au sommet.

Je refuse de croire l'inévitable, je refuse d'admettre qu'Indy soit capable du pire ! Mais ses yeux ! Oh comme ce regard affamé m'est familier ! C'est fini me dis-je, il n'y a aucun espoir. Alors, résignée à mon triste sort, je ferme les yeux et attends la fin. Une seconde passe, deux ... puis une patte se pose doucement sur ma tête et me caresse. Je n'ose plus respirer, je n'ose pas ouvrir les yeux, de peur que le miracle ne cesse. C'est alors que j'entends une voix lointaine, me murmurer : "Eirwena, Eirwena, qu'est-ce qui t'arrive ma poupounette ?" Le son se rapproche et je reconnais la voix d'Indy qui me tire peu à peu de mon sommeil. J'ouvre alors les yeux et découvre avec un immense soulagement le regard inquiet de mon fan préféré ...  

7 commentaires:

  1. Ouf ! Un mauvais rêve ! Suis persuadé que cauchemars félins sont horribles.

    RépondreSupprimer
  2. ça c'est le pire cauchemar qui existe ,foi de chat !!!!
    ronrons ma jolie et bisous à Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Caramelou, je transmets les bises à Indy.

      Supprimer
  3. Ouille !
    Comme quoi... il faut les laisser tranquille les piou piou ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah non ! Même pas en rêve hi hi !

      Supprimer
  4. Quoi !
    Changé en oiseau !
    Pour se faire croquer !

    RépondreSupprimer

Rappel de la procédure à suivre pour publier un commentaire :

1) Cliquez sur la mention "x commentaires" au-dessous de l'article.
2) Rédigez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus.
3) Cliquez sur les triangles de défilement du menu "commentaires :".
4) Si vous n'avez pas de compte, choisissez Nom/URL
5) Ecrivez votre nom ou pseudo dans la case "Nom :"
(vous n'êtes pas obligé de renseigner la case URL).
6) Cliquez sur "continuer".
7) Cliquez sur "publier" pour valider votre commentaire.

Indy et moi, nous nous réjouissons de lire vos messages chaque jour et nous vous en remercions.