jeudi 3 avril 2014

Journal du 3 avril

Kikou les amis !
Ma secrétaire de rédaction est enfin de retour et maintenant qu'elle a repris son poste, je vais pouvoir vous faire un petit compte-rendu de ma semaine passée sous la "garde" de bipède n°2.




Jour 1
Je décide de laisser un temps d'adaptation à bipède n°2 et commence la journée en douceur, dès six heures du matin, par une séance de trampoline sur bipède de quatre bons (au lieu de douze). Dix minutes plus tard, comme mon cat-sitter dort toujours, je reprends mon activité trampolinesque (trois bonds), enchaîne avec le saut de corbeille à papier (six sauts) et le grincement de porte (huit patounes). J'obtiens le résultat escompté quinze minutes plus tard : ma boule à croquettes est pleine et je peux enfin prendre mon petit-déjeuner.
Une heure passe, j'attends bipède n°2 pour la séance de jeu matinale, mais celui-ci se défile en m'accordant deux gratouilles, puis s'en va travailler. Je reste seule avec ma frustration.
Dès son retour en fin d'après-midi, je réclame à nouveau une partie de jeu, mais sans succès. Avant de lancer des représailles, je m'assure que le service minimum du soir soit bien assuré avec une boule à croquettes remplie comme il se doit et dix minutes de caresses réglementaires sur le canapé.











Jour 2
N'ayant pu évacuer l'énergie accumulée pendant le jour 1, je me réveille à deux heures du matin avec une pêche d'enfer à faire pâlir un jardinier. Je me lance alors à la poursuite d'une souris imaginaire à fond les balles en mousse dans l'appartement. Bipède n°2 se lève, s'énerve et répète sans cesse : "mais qu'est-ce que tu veux enfin, mais qu'est-ce que tu veux enfin ....". "C'est incroyable ce qu'il peut avoir comme écho pendant la nuit", me dis-je, planquée sous le lit. 
Puis, j'attends patiemment que mon cat-sitter se recouche et je repars à la chasse. Une heure plus tard, je crois apercevoir une mite dans un des rayons de la bibliothèque. Sans plus attendre, je saute sur l'étagère et j'éjecte un à un les livres qui s'écroulent avec fracas sur le sol. Il est quatre heures et je dénote comme une pointe de désespoir dans la voix de bipède n°2 qui me dit qu'il n'en peut plus et qu'il aimerait bien dormir.
Vers six heures, mon estomac se réveille, alors je reprends le rituel du jour d'avant. Cette fois-ci, la première série de bonds trampolinesques s'avère efficace car après dix minutes d'attente, au lieu de vingt-cinq, ma boule à croquettes est de nouveau opérationnelle.
Un peu plus tard, j'attends ma séance de jeu qui ne vient pas et légèrement énervée, je regarde mon catsitter partir au travail la mine défaite.
En fin de journée, je décide de faire un effort et accueille bipède n°2 lors de son retour à l'appartement. En échange, celui-ci sort le plumeau et joue avec moi pendant deux minutes. 
DEUX MINUTES ! Frustrée, je m'en vais faire une sieste en haut de mon arbre.











Jour 3
Mon trop plein d'énergie n'est toujours pas évacué et dès deux heures du matin, l'histoire se répète : je m'ennuie, je pète la forme et je ne peux pas dormir. Je tourne dans l'appartement à la recherche d'une activité divertissante et découvre avec bonheur la porte du placard à vêtements entrouverte (heureuse négligence bipédienne). J'entreprends de sortir toutes les chaussettes, roulées en boule, du placard et me lance dans une partie de cat-booling. Juste au moment où j'allais faire un strike, bipède n°2, réveillé par mon raffut, se lève et très en colère, remet les chaussettes en place. Je n'ai même pas pu finir la partie, un comble !
Au petit matin, je constate un léger progrès : mon petit déjeuner est servi à l'heure après seulement deux bonds trampolinesques.
En revanche, le jeu collectif est toujours absent au planning et mon bipède s'en va travailler, me laissant seule, une fois de plus, avec l'ennui comme copain.
Très déçue, je n'accueille pas mon cat-sitter à son retour et boude une partie de la soirée. Bien plus tard, alors que j'y crois plus, celui-ci sort le plumeau et joue avec moi pendant cinq minutes. C'est peu, mais c'est un début.











Jour 4
C'est le week-end et mon cat-sitter passe la journée à la maison. Heureusement pour lui d'ailleurs, car la nuit fut courte. En effet, les sept minutes de jeu collectif en trois jours n'eurent pas raison de mon hyperactivité et je passai une partie de la nuit à expérimenter de nouvelles distractions pour me défouler : le lancer de stylos à partir du bureau et le saut en longueur de litière (idéal pour faire du bruit et répandre des grains dans tout le couloir).
Bien que mon premier repas soit servi à l'heure et ce, sans trampoline, j'attends toujours ma séance du jeu matinale.
Malheureusement, celle-ci ne vient pas et bipède n°2 passe le plus clair de son temps enchaîné à son ordinateur portable dans le salon. 
Vers 17h00, je craque et du haut du canapé m'élance pour atterrir très lourdement sur le clavier : Ctrl + Alt + Delete ! L'ordinateur s'éteint, bilan : deux heures de travail bipédien effacées en deux secondes. 
Mon cat-sitter est très fâché, alors je bats en retraite sous le lit où je passe une partie de la soirée. Un peu plus tard, je constate que le climat est toujours tendu et qu'il est illusoire d'espérer une partie de jeu en binôme. Je monte me coucher au sommet de mon arbre.












Jour 5
Désoeuvrée pendant la nuit, j'entreprends un peu maintenance sur le bureau. Je fais subir un crash test aux clés USB et réduit les feuilles de l'imprimante en boulettes afin d'éviter un futur bourrage papier. Satisfaite, je m'endors au petit matin. 
A six heures, j'ouvre un oeil car bipède n°2 est déjà levé et remplit ma boule à croquettes. Je n'en reviens pas ! Je décide alors de profiter de la bonne humeur de celui-ci et de le solliciter pour une partie de cache-cache. Incroyable, mais mon cat-sitter obtempère et une demi-heure plus tard, je m'endors épuisée dans mon hamac.
En fin de journée, mon bipède n°2 répond également à mes attentes et je m'éclate un bon quart d'heure à essayer d'attraper le plumeau qu'il agite. 











Jour 6
Bipède n°2 a passé le test de cohabitation féline avec brio et à présent, ma boule à croquettes est remplie avant que je me lève et mon cat sitter m'attend pour jouer.

Bienvenue aux nouveaux aminautes !
Pour accéder à l'accueil, cliquez : ICI
Pour accéder à la présentation du site, cliquez : ICI
Pour en savoir plus sur la vie de chaton d'Eirwena, cliquez : ICI
Pour faire un petit coucou, rendez-vous dans la boîte de dialogue : ICI

















48 commentaires:

  1. Ma pauvre petite Eirwena, tu as eu du mal à dresser bipède n°2, chapristi, il faut quand même tout faire soi-même ;) Bon, il faudra que bipède n°2 retienne les leçons, il faudra y veiller, peut être en l'entraînant régulièrement ;) En tout cas, je suis contente de te retrouver, toujours aussi belle et pleine d'humour félin et je te fais plein de doudouces et un bisou pour Indy bien sûr :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kikou Joëlle, oui je crois que bipède s'en rappellera du cat-sitting. Au moins il est briefé à présent ;) Gros ronrons et bises d'Indy.

      Supprimer
    2. Pourvu qu'il ait une bonne mémoire pour la prochaine fois ;-)

      Supprimer
    3. Je pense que ça devrait aller, je pourrais toujours envisager une petite griffure de rappel au cas où ;)

      Supprimer
  2. Et bien tu en as eu du mal à l'éduquer ce bipède n°2 !!!!!
    Rien ne vaut son bipède n°1 !!!
    doux ronrons de ton Rouxminet !!! <3
    Biz à Indy !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf, mon Rouxminet, c'est peu de le dire, c'était une mission à friser les moustaches ;) Gros ronrons et bises d'Indy à Carméla.

      Supprimer
  3. il était récalcitrant ce bipéde !!!!
    qu'est ce qu'il faut pas faire pour les dresser !! Bravo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les bipèdes sont tous plus ou moins récalcitrants je trouve, mais celui-ci était un spécimen plutôt tenace ;) Gros ronrons.

      Supprimer
  4. te voila de retour, sur ton bloc, ta bipède est rentrée, chouette ça, pas facile la vie que tu fais mener aux bipède N°2 enfin ta eu ta boule remplie et un peu de jeu, caresses ma belle et bises a Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je reconnais que bipède n°2 n'a pas eu la vie facile, mais de mon côté, moi non plus. Alors on est quitte. Gros ronrons et bises d'Indy.

      Supprimer
  5. Ah...ma chat copine!!! Que je suis supra contente de retrouver tes écrits et donc avoir de tes nouvelles. Je me suis fait beaucoup de soucis pendant cette semaine...ben oui comment allais-tu survivre en compagnie du bipède no 2??? Encore qu'au niveau de la croquette, tout devait se passer au mieux car imaginé qu'il oublie de te donner à manger. ..c'est Indy qui lui serait tombée dessus...mais ton exercice physique préféré journalier alors là. .. ouf! Il est vrai que tu n'allais pas te laisser faire...
    conclusion: BRAVO EXCELLENTE ÉDUCATION. .. miaou. ... miaou...miaou!!! Toute ma chamitié respectueuse...Perle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je suis contente de te retrouver Perle. Tu te rends compte du stress que j'ai surmonté pendant toute cette semaine passée ? UNe horreur ! Heureusement que les choses se sont arrangées à la fin et que bipède n°2 s'est acquitté des tâches propres au cat-sitter. Gros ronrons et bises d'Indy à Marie-Claire.

      Supprimer
  6. T'es une pro du dressage de bipède! Mission accomplie! Tu devrais ouvrir une école de formation. As-tu prévu un test pour voir si bipède n) 1 n'a pas oublié ses fondamentaux ?
    Caresses à toi et bises à Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Zoé, cela n'a pas été sans mal, mais c'est un succès ! Au sujet d'Indy, pas d'inquiétude, je vais surveiller et au besoin faire une petite griffe de rappel ;) Gros ronrons et bises d'Indy.

      Supprimer
  7. Hé bien ma pauvre Wena, il lui en a fallu du temps pour comprendre à ton bipède 2 !!! pfffff incroyable !!! Tu as eu bien raison de tenir bon vu que ça a fini par payer ;o)))) Je suis sûre que tu dois être contente du retour d'Indy ! Gros ronrons de Samba et bises de Véronique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'en parle pas Samba. C'est incroyable comme les bipèdes peuvent être récalcitrants parfois. M'enfin, oui je suis contente et soulagée même du retour d'Indy. Gros ronrons, bises d'Indy à Véronique.

      Supprimer
  8. Contente de vs retrouver..Bipède 2 ne doit pas avoir de chat parce qu'il t'a fallu du temps pr l'apprivoiser...mais comme on dit plus c'est long plus c'est bon...Heureuse qu'Indy soit de retour elle va pouvoir passer du temps avec toi et jouer, te caliner mais je crois que tu vas devoir recommencer le trampoline pr être servi car tu ne vas pas avoir ta boule avant ton lever...Prépares toi Indy à recevoir Eirwena sur les abdos!!! biz les filles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Angel, en fait bipède n°2 connait les chats grâce à Indy, mais n'est pas "formaté" chat. Donc, forcément, toute une éducation à faire. M'enfin, Indy est rentrée et ça va mieux :) Gros ronrons, bises.

      Supprimer
  9. n'empêche qu'au bout de quelques jours bipède n'2 a fait des progrès!
    On lui dit bravo,
    (des fois Opale aussi atterrit lourdement sur le clavier, c'est la seule solution pour se faire comprendre!...)
    et on est contentes de te retrouver Eirwena
    bisous
    Opale et Sonye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais encore heureux qu'il ait fait des progrès ! Je suis même étonné qu'il ait tenu aussi longtemps avant de céder.
      Tu as raison Opale, l'atterrissage en lourdeur sur l'ordi est un moyen imparable. Gros ronrons les copines et contente de vous retrouver également. Bises d'Indy.

      Supprimer
  10. Il ne sont pas facile à donter les bipèds no 2. Je vois que tu as eu un peu de travail pendant les quelques jours d'absence de Indy.
    Au moins il a finit par comprendre à la fin.
    Heureuse que tu en soit venu à bout!!
    Purrrr purrrr! Bisous à Indy!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est très difficile en effet et cette semaine de "dressage" m'a épuisée. Heureusement qu'Indy est de retour, je vais pouvoir souffler. Gros ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  11. Le Club des 7 à 84 avril 2014 à 12:43

    Et bien chacré boulot, le dressage de bipède n 2 !!! Technique infaillible, belle Wena, l'épuiser pour qu'il obtempère, c'était chacrément bien vu !!
    Heureux de te retrouver, en pleine forme !
    Indy va t-elle être puni de son absence???
    ronrons des 7 à 8

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci les copinous, technique infaillible en effet, mais qui n'a pas été sans mal. Gros ronrons et bises d'Indy.

      Supprimer
  12. Bravo, Eirwena, tu l'as eu à l'usure, Bipède n° 2, il est rodé pour le prochain voyage d'Indy sans toi, hein ! En tout cas, avec ta bouille à te donner le bon Dieu sans confession, je suis sûre qu'Indy n'a pas cru une seule des plaintes à ton égard ! En tout cas, moi aussi, j'aime bien les négligences de nos bipèdes du genre à laisser une porte d'armoire entrouverte : en ce qui me concerne, ce ne sont pas ses chaussettes qui m'intéressent mais, euh, comme te dire... tu vois un peu ces petits bouts de tissu qui ont parfois de drôles de forme et de la dentelle, le haut et le bas coordonnés, je ne fais pas de différence quand je m'y attaque, sauf que, avec le haut, j'entends plus souvent hurler "mes bretelles !!!" (c'est quoi, ça, ce truc si sympa à mâchouiller ?). Et je ne parle pas de la séance de "dépoilage" des pulls, hi,ils ont fait une provision de "brosses professionnelles" !!! Bisous, ma belle, et bon retour à Indy de ma part, j'espère que son séjour parisien a été réjouissant !
    CHIPIE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Chipie. Oui je l'ai eu bipède n°2 et je crois qu'il est briefé à vie sur le comportement adéquat à adopter en tant que cat-sitter. Tiens, c'est intéressant cette histoire de bretelles et de dentelles, tu me donnes des idées Chipie, il va falloir que je trouve un moyen d'ouvrir l'autre placard. Gros ronrons et bises d'Indy qui a passé un très bon séjour à Paris.

      Supprimer
  13. à la lecture du récit je ne peux que te plaindre tu es tombée sur un bipède récalcitrant mais il a compris qui était la maitresse je ne peux qu'approuver ce que tu lui a fait vivre ..... un bipède doit être entièrement dévoué à la chatte de la maison
    doux ronrons ma belle
    bisoux Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Doly pour ta compréhension et ton soutien. La semaine a été pénible en effet, mais au final, j'ai réussi ma mission de dressage. Gros ronrons et bises d'Indy à Anne-Isabelle.

      Supprimer
  14. Tu es très forte en éducation de bipède Wena !!
    Bravo , tu sais comment faire !!
    Là, tu l'a bien "dressé" !
    Coup d'papatte de nous deux Iwen Ingo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Iwen et Ingo. Il faut dire que j'ai mis le paquet. A mon avis, bipède n°2 s'en souviendra pendant très longtemps. Gros ronrons à vous deux, bises d'Indy à Zoé.

      Supprimer
  15. Et ben dis donc. Quel travail. Pas facile à dresser le bipède #2. Il faut dire que c'est un garçon et les garçon ça a l'esprit plus lent que les filles !
    Je pense qu'il faudra continuer le dressage, sinon la prochaine fois que Indy part sans toi il va vaudra tout recommencer !
    Elle t'a ramené un cadeau au moins Indy ?
    Plein de ronrons.
    Et bises à Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison Hisia, c'est peut être parce que c'est un garçon que l'apprentissage a été plus ardu. M'enfin, je pense qu'il est briefé pendant un bon moment, donc ça devrait aller. Oui, Indy m'a ramené des cadeaux, je suis en pleine séance de test. Gros ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  16. Il est un peu lent à la comprenette ce bipède ! C'est un modèle au rabais ? Ronrons, Zorro

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi hi Zorro, je me le demande. Peut-être un modèle légèrement défectueux ;) Gros ronrons. Bises d'Indy à Claire.

      Supprimer
  17. Parabéns para o bípede, afinal ele conseguiu sobreviver ao " treinamento intensivo Wena" hehehehe
    beijos
    bem vindas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce fut intensif, mais nécessaire pour dompter ce bipède récalcitrant. Gros ronrons. Bises.

      Supprimer
  18. Finalement, Eirwena, bipède 1 est irremplaçable.
    Graous graous, bisous.

    RépondreSupprimer
  19. C'est fou le temps qu'il leur faut à ces zhumains pour comprendre quelque chose! En plus, tu lui fais l'inventaire des placards gratuitement, tu lui évites d'utiliser de mauvais papiers imprimante, etc..., bref tu l'aides beaucoup. Et si il a perdu des données parce que tu es malencontreusement tombée sur son ordi, c'est bien de sa faute, il n'avait sauvegarder! Je te trouve bien patiente, Eirwena! D'ailleurs, Indy aurait du expliquer à son remplaçant quel était sa mission...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison Palominette, moi je n'y suis pour rien. Indy avait pourtant tout expliqué à bipède n°2, mais il est un peu hermétique alors ... M'enfin, dressage accompli, bipède n°2 fera un cat-sitter hors-pair. Gros ronrons.

      Supprimer
  20. Ben dis donc , tu es pire que Ravachol !! Tu l'as mis au pas ton pauvre bipède n°2.
    gros câlins Eirwena et bisous à Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis-donc mon choupinet, il ne faut pas exagérer. Moi, je n'ai commis aucun attentat à la maison, seulement des opérations de maintenance et quelques tâches ménagères en d'autres mots, j'ai rendu service alors que le climat n'était pas vraiment favorable ;) Gros ronrons et bises d'Indy.

      Supprimer
  21. Pauvre bipède n°2, la semaine avec toi a été difficile pour lui, mais il faut bien l'éduquer et cela demande de la patience ! :)
    Gros câlins, bises à Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De la patience, j'en ai eu, je me suis étonnée moi même et je suis bien contente du résultat très prometteur pour l'avenir ;) Gros ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  22. Ca.... c'est du dressage de haut niveau, chère amie féline !!! Toutes mes féliciations, parce que, vraiment, ce n'est pas évident... les humains ont le cerveau lent !!! Mille léchouilles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon copain, ce ne fut pas évident, mais la mission est quand même accomplie. Gros ronrons.

      Supprimer
  23. Tino et Bella4 mai 2014 à 15:53

    Et oui...l'éducation d'un bipède demande tu temps, de l'énergie, de la patience et ..un zeste de diplomatie et de compassion...ce ne sont que des bipèdes, il faut beaucoup leur pardonner....
    Mais bravo, tu as réussi avec bipède no 2 ! Miaou bravo chadmiratifs de tes chamis norvégiens

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci les copinous, j'avoue que ma technique d'éducation a été plus qu'efficace. Gros ronrons à vous deux.

      Supprimer

Rappel de la procédure à suivre pour publier un commentaire :

1) Cliquez sur la mention "x commentaires" au-dessous de l'article.
2) Rédigez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus.
3) Cliquez sur les triangles de défilement du menu "commentaires :".
4) Si vous n'avez pas de compte, choisissez Nom/URL
5) Ecrivez votre nom ou pseudo dans la case "Nom :"
(vous n'êtes pas obligé de renseigner la case URL).
6) Cliquez sur "continuer".
7) Cliquez sur "publier" pour valider votre commentaire.

Indy et moi, nous nous réjouissons de lire vos messages chaque jour et nous vous en remercions.