mercredi 5 novembre 2014

Journal du 5 novembre

Après l'épreuve de la citrouille d'Halloween (ICI) et l'angoisse ressentie lors de ma fausse hallucination (ICI), je me croyais au bout de mes peines et, ne voyant pas pointer le tuyau de Terreur-l'Aspirateur à l'horizon, je me sentais enfin prête à retrouver ma sérénité habituelle.

Malheureusement, je m'étais un peu trop avancée sur les bords de mes espérances et me trouvai rapidement projetée dans l'angoissante réalité de cette journée : l'heure du petit-déjeuner avait sonné. Je m'empressai d'aller réveiller Indy pour qu'elle remplisse ma boule de croquettes. Elle s'exécuta sans tarder, déposa la sphère remplie sur le sol de la cuisine et quitta la pièce.

Impatiente car affamée, j'assenai un vigoureux coup de patte à la boule qui roula à toute vitesse et vint se cogner contre une plinthe. Médusée, je constatai avec stupeur qu'aucune croquette n'était tombée sur le parcours et perplexe, j'envoyai mon garde-manger de l'autre côté de la pièce d'un coup de tête bien placé. Rien n'y fit ! J'eus beau pousser, cogner, lancer cette boule maudite, les croquettes restaient muettes à l'appel de ma faim !

Intriguée, je m'approchai de la sphère bleue afin d'essayer de comprendre. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que les ouvertures permettant l'évacuation de nourriture étaient condamnées. Je dus me faire à l'évidence : ma boule était hermétiquement fermée et il m'étais donc impossible de m'alimenter.

J'alertai donc Indy et l'incitai à me suivre en cuisine à l'aide de miaulements persistants, mais hélas, ne comprenant pas l'objet de ma requête, celle-ci repartit presque immédiatement en maugréant. J'eus beau insister, me dévergonder, miauler de toutes mes forces, je restai dans l'impasse et sans nourriture.

Une demi-heure plus tard, Indy partit travailler pour ne revenir qu'en fin d'après-midi et moi, pendant tout ce temps, j'essayais tant bien que mal de négocier avec mon estomac une trêve de protestation, avec mon angoisse pour seule compagnie.
La journée fut aussi longue qu'une queue de rat et passa aussi lentement qu'un escargot perdu et cherchant son chemin.

Finalement, Indy rentra. Je n'avais jamais manifesté autant d'excitation et de bonheur en accueillant mon bipède qui, me connaissant par coeur,  comprit tout de suite, que quelque chose n'allait pas. 
Pensant que l'heure du dîner avait sonné, elle s'empressa de ramasser ma boule pour la remplir et découvrit avec effarement que celle-ci était pleine et hermétiquement fermée. Confuse, elle me prit dans ses bras, bredouilla de douces excuses bipédiennes, me couvrit de bisous et me reposa sur le sol. Un peu sonnée par tant d'effusion, je la regardai ouvrir un placard et en sortir une boîte de thon. Je n'osai y croire tant l'occasion de goûter à ce met délicieux était rare ! 

Après l'avoir dessalé, Indy en versa le contenu dans un bol et me le servit. Dès la première bouchée de thon, je me trouvai plongée dans un état de plaisir intense au beau milieu d'un feu d'artifice gustatif. Trop occupée à communier avec la nourriture, je ne prêtai pas attention à mon bipède préféré qui déposa délicatement ma boule à croquettes sur le sol, après l'avoir réglée comme il se doit, et sourit en me regardant avant de quitter la pièce.

Cette journée, commencée dans l'angoisse, se termina finalement dans l'apaisement et m'aida enfin à comprendre l'expression bipèdienne compliquée : "un mal pour un bien", qui aujourd'hui prit tout son sens.



38 commentaires:

  1. Ooooh pauvre Eirwena! J'imagine bien ton angoisse devant ta boule fermée! Je crois que maintenant Indy n'oubliera plus! ;-)
    Miam miam du thon! ça fait longtemps que je n'en ai pas eu moi! Mamaaaaaan je veux du thon pour ce soir! :-p
    Ronrons ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais qu'elle ne l'a pas fait exprès, mais c'était quand même angoissant. Gros ronrons, Lili, j'espère que tu auras dut hon toi aussi.

      Supprimer
  2. theurillat yvette5 novembre 2014 à 18:07

    DU THON beurk beurk...... non tu n'as pas mangé du thon... beurk Eirwena enfin le thon cela donne une haleine ...... beurk

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais moi je suis un chat, alors l'haleine, on s'en fiche ;) Ronrons.

      Supprimer
  3. Ouh la la quelle histoire, pauvre Eirwena laissée sans croquettes: mais Indy qui t'aime a su se faire pardonner.
    Bonne sieste digestive maintenant (j'imagine) et bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai que je n'en suis toujours pas revenue d'avoir eu une boîte de thon entière ! Gros ronrons.

      Supprimer
  4. Pobre Wena, isso sim é uma história de terror!
    Fico contente que o dia acabou bem e com atum! Perfeito!!
    beijos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, terrifiante cette histoire, mais avec une fin heureuse ;) Ronrons.

      Supprimer
  5. et bien Eirwena quelle tragédie ...ta boule de croquette fermée je n ose imaginé ton angoisse ...mais heureusement l histoire ce termine bien puisque tu as été récompensé par un" festin de thon "et comme tu le dis si bien" c est un mal pour un bien " alors calinou calinou ma belle ..amitié a Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai eu droit à un véritable festin, je n'en reviens toujours pas. Gros ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  6. Ma pauvre Wena !!!! Et honte à Indy surtout de ne pas avoir compris tes "plaintes" ce matin !!!
    Enfin, allez, elle se rattrape un peu avec le thon mais que ça ne se répète pas hein !!
    Ronrons de Samba qui attend son repas ;o) et bises de Véronique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme cela n'était jamais arrivé, je pense qu'à présent, Indy vérifiera bien la boule avant de me la donner à présent. Gros ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  7. Ma pauvre puce, comment peut-on te faire autant souffrir !!! Heureusement que ton bipède s'est bien rattrapé par la suite et a su se faire pardonner ! gros calinous !
    Va Lerie

    RépondreSupprimer
  8. c'est horrible ce que tu as vécu Wena mais comment Indy a t'elle pu te faire ça .......elle ne boit pas de café pour se reveiller les neurones le matin !!!!
    heureusement que tu as eu du thon !reste sur tes garde surveille mieux ta bipède

    doux ronrons à toi
    bisoux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais je sais qu'elle fera attention à l'avenir. J'ai eu une très belle compensation, alors je ne me plains pas. Gros ronrons, bisous d'Indy.

      Supprimer
  9. Mais L'HORREUR de cette journée vécue dans la faim! Nous ne voulons même pasy y penser tant ça nous fait trembler. Enfin, heureusement qu'il y a eu le thon du soir.

    Ronrons,
    Les Chans

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'était pourtant pas Halloween ! Enfin, tout est bien qui finit bien ;) Gros ronrons.

      Supprimer
  10. Mais c'est juste horrible !! Tu as failli mourir de faim , toute seule comme une pauvrette .Heureusement que tes humains ont sorti le grand jeu pour te consoler !
    gros ronrons de soutien Eirwena

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, heureusement, car cette journée a été bien angoissante. Gros ronrons.

      Supprimer
  11. Tu as vécu l'ENFER! L'inanition t'a guettée !
    Heureusement tu as été dédommagée avec intérêts sous forme de thon , c'était bien le moins !
    Caresses ma Belle et bises à Indy.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était au moins le minimum ! Heureusement, Indy s'est bien rattrapée ! Gros ronrons, bisous d'Indy.

      Supprimer
  12. Pascale et les velus poilus6 novembre 2014 à 00:41

    Oh ma belle , quelle mauvaise aventure ! Indy a du être drôlement ennuyée lorsqu'elle a constaté l'état de la boule à croquettes . Et toi ma belle , une journée complète sans pouvoir se mettre une croquette sous la dent ... . Enfin , tout finit bien vu l'assiette de mie de thon ( tu l'aime tant ce thon ! ) . Grattouilles à toi et bisous pour Indy . Pascale et les vp

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'Indy était très contrariée elle aussi et je crois qu'elle vérifiera la boule à deux fois à présent avant de me la servir. Gros ronrons, bisous d'Indy.

      Supprimer
  13. Et bien voilà, cela s'appelle une Indy Tête en L'air ! Que veux-tu ... Il faut lui pardonner Wena, elle est hyper surbookée.
    Mais bon ... Il ne faudrait pas que cela devienne une habitude !

    Tu as gagné une boite de thon ! Le bonheur !!! Mais ça vaut bien ça, une Wena affamée durant des heures et des heures ....

    Pleins de caresses et de bisous au thon petite puce.
    Bisous à Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Indy était aussi perplexe que moi et ne comprend toujours pas comment cela a pu se produire. je suis certaine qu'elle sera vigilante à l'avenir. Gros ronrons, bisous d'Indy.

      Supprimer
  14. c'est très triste Indy mais heureusement que tout est bien qui fini bien !!

    RépondreSupprimer
  15. La panique ! Le cauchemar ! Ça valait bien une boîte de thon et une pluie de bisous ! Ronrons

    RépondreSupprimer
  16. Ma chériiiie ! Ma douce, tu as eu faim toute la journée ! Ah ces bipèdes ! Ils ne prennent pas le temps de vérifier ! Bon, Indy s'est fait pardonner, tu as eu du thon au diner. Ma chérie, n'hésite pas à faire la fripouille, prépare une petite "farçounette" dont tu as le secret, je te soutiens de tout mon coeur dans ta petite vengeance lol
    Bisous ma belle, bisous aussi à Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton idée de farçounette est bonne, Nathanaëlle, mais comme c'est bientôt mon anniversaire, je crois que je vais m'abstenir ;) Gros ronrons, bisous d'Indy.

      Supprimer
  17. Arggggggg quelle journée .... mais tout est bien qui finit bien !
    Et si c'était à refaire ?
    Peut-être que tu pourrais refermer ta boule après prélèvement d'une petite moitié .... et avoir en entier la boîte de thon ? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une boule idée, Danielle, mais mais coussinets sont trop gros pour pousser le cran de sécurité. Il faut croire que les bipèdes ont tout prévu. Gros ronrons.

      Supprimer
    2. Des bipèdes qui auraient tout prévu .... on rêve là ;) ;) ;)

      Supprimer
  18. Tu es restée une journée entière sans manger. Plus même avec la nuit ! C'est un vrai cauchemar ça.
    Tu as du avoir tellement faim. J'en ai la tête qui tourne rien que d'y penser !
    Heureusement que tu as eu droit à une vraie compensation.
    Ronrons de soutien
    Hisia
    Bises de Nat à Chat à Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non la nuit j'avais mangé, heureusement. C'est quand Indy a rempli la boule le matin qu'elle a dû fermer les trous par mégarde. Mais bon, rester jusqu'au soir sans manger ne m'a guère amusée. Gros ronrons, bisous d'Indy à Nat à Chat.

      Supprimer

Rappel de la procédure à suivre pour publier un commentaire :

1) Cliquez sur la mention "x commentaires" au-dessous de l'article.
2) Rédigez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus.
3) Cliquez sur les triangles de défilement du menu "commentaires :".
4) Si vous n'avez pas de compte, choisissez Nom/URL
5) Ecrivez votre nom ou pseudo dans la case "Nom :"
(vous n'êtes pas obligé de renseigner la case URL).
6) Cliquez sur "continuer".
7) Cliquez sur "publier" pour valider votre commentaire.

Indy et moi, nous nous réjouissons de lire vos messages chaque jour et nous vous en remercions.