vendredi 31 juillet 2015

Eirwena et Messaien (acte 9)

Si vous avez manqué le tout début des aventures d'Eirwena et Messiaen, cliquez : ICI.
Pour revenir à l'épisode précédent, cliquez : ICI.


Eirwena - Eh ! Sac à tiques ! Ce ne serait pas toi qui aurais uriné sur la bouche d'évacuation de la cour par hasard ?

Messiaen - Oui, c'est moi, face de chouette !
Eirwena - Mais tu n'es qu'un gros dégoûtant !

Messiaen - Dans bouche d'évacuation, il y a : "évacuation", donc j'évacue et puis, là au moins, tu ne risques pas d'effacer mon marquage ! J'avoue que je suis assez fier qu'une idée aussi géniale ait pu me traverser l'esprit. 
Eirwena - Mouif, considérant le vide dans ton cerveau, elle n'a pas dû mettre longtemps à parcourir la distance !
Messiaen - Si j'étais toi, j'arrêterai de me moquer la pliée de l'oreille ! Je pourrais très bien reproduire la chose au beau milieu de la forteresse.
Eirwena - Je ne te conseille pas d'essayer, sac à poils ! Tu oublies un détail essentiel : la porte de l'habitation où tu vis est toujours ouverte, contrairement à la celle de la petite maison où je séjourne qui est toujours fermée. 
Si toi, tu n'as pas accès à mon domaine, moi, j'ai accès au tien et je te ferais savoir que j'y ai déjà traîné mes coussinets !
Messiaen - Saperlicroquette ! 
Impossible, tu bluffes ! D'ailleurs, je n'ai détecté aucun marquage félin étranger.
Eirwena - Uniquement parce que j'ai su restée discrète, mais cela pourrait vite changer. Je pourrais bien, un de ces jours prochains, aller cracher sur tes croquettes pendant tes escapades sur la terrasse.
Messiaen (à lui-même) - "Cracher sur mes croquettes", non, elle n'osera pas ...
Eirwena (à elle-même) - je me demande s'il oserait souiller le sol de ma forteresses, naaaan, c'est peu probable ...

Pour lire la suite, cliquer : ICI.

33 commentaires:

  1. Hé bien !! En effet, c'est un gros dégoûtant d'oser uriner ainsi non mais...
    Je crois qu'il prendra ta menace au sérieux ;o)
    Ronrons de Samba et bise de Véronique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère car je n'ai pas envie de voir ma forteresse polluée de la sorte ! Gros ronrons ma copine, bises d'Indy.

      Supprimer
  2. Ouh! la! Les menaces fusent , les surnoms sympathiques volent bas ! IUn partout ! Intimidation réciproque pour notre plus grand plaisir !
    Caresses Wéna , tu es notre passionaria !
    Ronrons. bises de Zoé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci les copines ! Je n'aime pas trop les tournures que prennent les évènements, mais il n'est pas question que je cède. Gros ronrons.

      Supprimer
  3. Ma petite Eirwena, cracher sur les croquettes! Ce n'est pas très digne d'une Grande Dame comme toi ma petite chérie. Enfin, comme on dit... pas de pitié pour l'ennemi donc... la fin justifie les moyens et je me range donc, comme bien souvent, de ton côté ;) Plein de doudouces pour toi ma petite Eirwena chérie et un bisou pour Indy bien entendu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que ce n'est pas très "fin", mais à la guerre, tous les moyens sont bons ! Gros ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  4. Tu as raison, Eirwena, la discrétion, c'est un outil très puissant!

    Ronrons,
    Les Chans

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le crois aussi, j'espère que cela va être efficace. Ronrons.

      Supprimer
  5. Vous exagérez tous les deux. Vous devriez montrer l'exemple, bien vous entendre, plutôt que suivre l'exemple de bipèdes chamailleurs.
    Graous graous, bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas là pour montrer l'exemple, mais pour profiter de mes vacances et pour l'instant, c'est un but vraiment difficile à atteindre. Ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  6. Eirwena Bella te recommande le vol de croquettes plus efficace à son avis. Altaïr confirme uriner dans la bouche d'aération Beurk il y a des litières pour cela. Caresses pour toi et bises pour Indy.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais pensé au vol de croquettes, mais imaginons un instant que le "Yéti" ait bavé dessus, beurk !!!!! Ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  7. C'est une scottish fold ? Elle est magnifique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Poupinette. Merci pour ton commentaire.

      Supprimer
  8. Ah, c'est l'escalade des intimidations ! Qui passera à l'action en premier ? Quel suspens ! Ronrons

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant que ma forteresse reste imprenable, je ne bouge pas ... Ronrons.

      Supprimer
  9. Les Amours, soit je vous dis qu'au lieu de proférer des menaces, il serait préférable de passer à l'action afin que l'on puisse rire un peu lol soit, au contraire, ce serait mieux de vous calmer et de trouver quelques bétises à faire ensemble, de concert, together, et d'arrêter de vous chamailler comme des chatons lol
    Qu'en pensez vous ? lol
    Gros bisous les Chéris, je vous souhaite un excellent weekend !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les bagarres de chat, c'est 80% de menaces, 20% d'action, alors pour l'instant, on est dans le bon timing. Ronrons.

      Supprimer
  10. Avec vous deux, le feuilleton de l'été, ce n'est jamais suite et fin, mais suite et suite ! Alors... à quand les prochaines intimidations ? Ou pourquoi pas... une bonne baston féline pour régler une fois pour toutes le problème de la cohabitation ? Ronrons solidaires !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant que ma forteresse n'est pas menacé, je ne vois pas l'utilité d'en venir aux pattes ! Ronrons.

      Supprimer
  11. Hum, les vacances ne sont pas de tout repos. Tu irais poser tes coussinets dans la maison du Yéti ? Allez profite-bien de ta petite maison à l'abri et aussi du "fort" que tu as marqué et fait fi des menaces.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouais ! J'y ai déjà posé mes coussinets d'ailleurs, pendant qu'il était absent. Gros ronrons.

      Supprimer
  12. Toujours la guerre entre vous deux ! Et si vous faisiez une trêve, et qu'aucun chat n'urine sur le territoire de l'autre ? C'est une bonne idée non ? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh ... Moi, je n'urine que dans ma litière, je sais ma tenir quand même !

      Supprimer
  13. Je n'avais pas suivi les chaventures des deux merveilles ici-présentes ; leurs airs courroucés m'a bien fait rigoler ; bravo pour les légendes toujours fourrées d'humour et d'amour
    Bel été
    Ronrons tendres
    Rose

    RépondreSupprimer
  14. Petit coucou du dimanche Indy
    Les chaventures entre eux 2 continuent pour notre plus grand plaisir...

    Je vis une situation difficile à la maison avec mon mari gravement malade, qui ne supporte pas bien sa chimio. A force d'être alité, il a eu une phlébite jeudi dernier qui l'a conduit aux urgences. J'essaye tout de même de rester présente le plus possible sur la toile, ne serait-ce que pour m'évader un peu.

    Bisous et caresses à Eirwena

    Béa kimcat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta visite, Béa. Je suis bien désolée d'apprendre cette nouvelle. Bisous de soutien, je t'écris dans la soirée.

      Supprimer
    2. Courage Béa. Et aussi courage à ton époux. Depuis la mort du mien, la toile me tient compagnie.Bises!

      Supprimer
  15. Ca s'arrange pas tes histoires avec le Yéti.
    Il est chez lui dans un sens, mais là vraiment il passe les bornes. Uriner comme un sauvage dans une bouche d'évacuation. C'est un délinquant !
    Tu as raison de ne pas te laisser faire.
    Ronrons
    Bises de Nat à Chat à Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve cela honteux en effet et je compte bien ne pas me laisser faire ! Gros ronrons, bises d'Indy à Nat à Chat.

      Supprimer

Rappel de la procédure à suivre pour publier un commentaire :

1) Cliquez sur la mention "x commentaires" au-dessous de l'article.
2) Rédigez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus.
3) Cliquez sur les triangles de défilement du menu "commentaires :".
4) Si vous n'avez pas de compte, choisissez Nom/URL
5) Ecrivez votre nom ou pseudo dans la case "Nom :"
(vous n'êtes pas obligé de renseigner la case URL).
6) Cliquez sur "continuer".
7) Cliquez sur "publier" pour valider votre commentaire.

Indy et moi, nous nous réjouissons de lire vos messages chaque jour et nous vous en remercions.