samedi 10 octobre 2015

Wena au placard !

Ces derniers jours, Indy et moi avons été très occupées à terminer notre emménagement : marquage de territoire pour l'une et derniers rangements pour l'autre.
Seulement voilà, quand un "deux pattes" et un "quatre pattes" affairés se croisent, il y a forcément quelques erreurs de parcours ...


Indy - Eirwena ! Mais qu'est-ce que tu fais sous l'évier !

Eirwena - Je refais la plomberie, ça ne se voit pas ?

Indy - Tu as dû te faufiler à l'intérieur alors que j'avais laissé la porte ouverte et que j'avais le dos tourné. Je ne pouvais pas supposer que tu te trouvais sous l'évier quand j'ai refermé la porte !


Eirwena - Parce qu'en plus ça va être ma faute !

Indy - Non, mais ce n'est pas la mienne non plus.

Eirwena - Bah si, un petit peu quand même, sachant que cela fait UNE HEURE que je me trouve enfermée toute seule ...


Eirwena - ... dans le noir, abandonnée comme une malheureuse à son triste sort, oubliée comme une pauvre miette de thon desséchée au fond d'un bol ...

Indy - Dois-je y voir un message codé ?

Eirwena - Evidemment ! Reconnais quand même que l'on frise la maltraitance ! Il y a vraiment de quoi s'insurger !

Indy - Tu as raison, je suis vraiment désolée, j'aurais dû être plus vigilante. 

Eirwena - C'est vraiment le minimum ! Ne crois pas que tu vas t'en tirer avec des excuses bipédiennes à deux balles en mousse, sac à cheveux !

Indy - ?

Eirwena - Et puis, peux-tu retirer l'essoreuse à salade qui me bloque le passage ? La situation est assez humiliante comme cela pour que je me contorsionne à la manière d'un ver de pomme au milieu des ustensiles !

Indy - Oui, tout de suite, je l'enlève ...
Indy - Alors ? Tu sors du placard ou bien ?

Eirwena - Deux minutes que je mesure l'ampleur du traumatisme subi et que j'estime la hauteur des compensations à percevoir ...

Eirwena (à elle-même) - ... J'en profite pour vérifier la qualité de mon marquage phéromonal. Il est plutôt bien réussi étant donné la situation, un peu de travers ... certes, mais solide !

Indy - Bon Eirwena, on ne va pas y passer la nuit !
Eirwena - Si justement et je crois qu'elle va être très longue !

Indy - ?












Prochaine publication : samedi 17 octobre.
Bon week-end à tous, portez-vous bien !

36 commentaires:

  1. Pobre Wena, trancada no armário da pia, se fosse no guarda roupas não teria problema, acho que você merece uma boa refeição para esquecer esse trauma. hehehe
    Tenham uma ótima semana!
    beijos
    Adri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouif, franchement, c'est une épreuve cet emménagement ... Ronrons.

      Supprimer
  2. Pauvre Eirwena ! enfermée ! Le marquage est fait partout avec application... Bonne semaine de repos ma belle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et personne ne me félicite pour mon dévouement ! Ronrons.

      Supprimer
  3. C'est vrai, Eirwena. Les déménagements ne devraient pas être une excuse pour une déterioration des services fournis.

    Ronrons,
    Les Chans

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument, mais comme d'habitude, les bipèdes trouvent toujours une explication à deux balles en mousse ! Ronrons.

      Supprimer
  4. Embastillée sous l'évier !!! Alors là , la note pour Indy mérite d' être mitonnée au jus de thon ou alors y'a plus de justice !
    Ronrons miaou solidaires .
    Bises de Zoé à toutes les deux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci les copines, j'attends les miettes compensatoires ! Gros ronrons. Bises d'Indy à Zoé.

      Supprimer
  5. Faut dire des fois on ne vous voit pas vous faufiler et hop....
    Bon peut être que ton message codé va fonctionner, câlins Eirwena
    Bises Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, alors là ... Le "on ne vous voit pas" n'est vraiment plus une excuse valable. Quand on vit avec un chat, on est censé anticipé ce genre de problèmes. M'enfin ... Gros ronrons quand même. Bises d'Indy bien sûr.

      Supprimer
  6. Bonjour Eirwena, moi aussi je me retrouvé enfermé dans le placard... mais c'était le placard aux croquettes... super souvenir ! Bilbo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhôô la chance !!!! Cela ne risque pas de m'arriver ... Gros ronrons.

      Supprimer
  7. Ces déménagements sont une vraie calamité pour le service quotidien (et on sait de quoi on parle !) ! La compensation devra être à la hauteur du manquement constaté ! Ronrons

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, en effet, hélas avec Indy, je suis toujours brimée. Ronrons.

      Supprimer
  8. Trop drôle ! Excuse-moi Wena, mais je suis obligée de rire !!!!
    Toi reléguée sous l'évier avec l'essoreuse à salade .... :)
    Bon, il faut excuser Indy, elle est fatiguée avec tout ce qu'elle a fait ces derniers temps.
    Déplacements, paperasse, emménagement .... C'est du lourd !
    Bisous et caresses Princesse,
    Bisous à Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle fatiguée, fatiguée et moi alors ? Je suis fatiguée pour deux, comme d'habitude et personne ne le prend en considération. Pff ... Gros ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  9. Oh mais ce n'est pas vrai! Ma pauvre petite Eirwena chérie, enfermée dans un placard comme un vulgaire torchon! C'est honteux, j'imagine qu'en compensation il faudra au moins prévoir un kilo de miettes de thon et... peut être même plus ;) En attendant, de mon côté, je t'envoie de doux bisous et je te souhaite un beau dimanche devant la fenêtre à admirer les sacs à plumes au lieu des essoreuses à salade ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh si, c'est vrai ! Mais rien ne m'étonne plus ! Indy n'est plus la même depuis que nous avons emménagé. Elle n'arrête pas, court partout et du coup, il y a des cours-circuits dans son engrenage ... Gros ronrons.

      Supprimer
  10. Hé bien c'est du beau ça Indy !!! Enfermer ma copine Wena dans l'armoire pendant une heure !!!!! Tu n'as pas honte sac à cheveux ???? ;o))))
    J'espère que tu as reçu des miettes de thon au moins Wena ?
    Ronrons de Samba et bise de Véronique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'en ai reçu ? Pfff ... trois miettes ni plus ni moins ! Gros ronrons ma copine. Bises d'Indy à Véronique.

      Supprimer
  11. Quelle méchaventure ma Chérie ! Cela vaut bien une bonne part d'émietté de thon ! Vraiment ces bipèdes ! Font attention à rien ! (Mais les minous sont de grands curieux, il faut bien l'avouer lol)
    Je t'envoie mille bisous tout doux, P'tit Coeur, bisous aussi à Indy-la-tête-en-l'air

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton soutien Nathanaëlle, gros ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  12. Coucou Indy
    Pauvre Eirwena enfermée !
    Merci pour ton commentaire. Alors tu t'installes. Prends ton temps pour m'écrire.
    Bisous et caresses à ta belle félinette
    Béa kimcat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Béa, oui, c'est l'horreur. Je n'ai le temps de rien et fais tout dans l'urgence. Merci pour ta patience. Bises.

      Supprimer
  13. Chanelle, Cachou et Fifille, mes 3 chats, sont solidaires de Eirwena... désolée Indy ! Mais moi je te donne le bénéfice du doute concernant cet enfermement ! Est ce volontaire pour que tu puisses être tranquille le temps de ton emménagement ??? Ou es tu si fatiguée par tout ce travail que tu ne t'en es pas aperçue ??? Hélas on ne le saura jamais !!! Bon courage à vous deux ! Bisous.
    Patty

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, bien sûr qu'Indy ne l'a pas fait exprès, elle n'a simplement pas vu que je m'étais faufilée dans le placard et comme elle était très occupée, elle ne m'a cherchée que bien plus tard. Ronrons.

      Supprimer
  14. alors là ça devient très GRAVE c'est de la maltraitance féline ....... le prix pour réparer cet acte inqualifiable va devoir être à la hauteur!!! un emménagement ne justifie en rien l'enfermement de Wena dans ce lieu qui ne correspond pas à son standing de minette , une surveillance de la bipède va devoir être imposé comme tu es en France cela va être facile de le mettre en place !!

    ronrons à toi
    doly ton avoc'hatte de la défence
    bisoux Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est grave en effet, je m'inquiète un peu pour la suite. Gros ronrons ma copine et merci pour ton soutien.

      Supprimer
  15. Coucou Wena, je vois que chez toi aussi l'emménagement n'est vraiment pas organisé ! Ah, ces bipèdes stupides... qui nous oublient derrière une porte de placard, on se demande s'ils ne font pas exprès !!! Ici, il y a encore des portes fermées, des pièces où il ne faut ABSOLUMENT pas que je la suive, de peur qu'ELLE m'y enferme : la chaufferie et le cellier. Chaque fois j'entends hurler "Non, Chipie, reste où tu es", ie loin desdites portes quand je me hasarde à tenter de l'y suivre? parce que tu comprends, les endroits interdits, connais pas ! Bon, la chaufferie, ça y est, j'ai pu tester de loin, ça fait du bruit, pas l'air très intéressant ! Et le cellier ? Euh... Un matin, alors qu'elle rangeait "de précieuses fioles" (sic) nouvellement arrivées dans des caisses qui sentaient bon le bois, elle ne m 'a pas vue entrer dans son dos. L'horreur quand soudain, tout est devenu noir de chez noir !!! Et ELLE, partie je ne sais où pour un long moment ! Quelquefois j'entendais de loin "Tu n'as pas vu Chipie ? Où est-ce qu'elle se cache encore !". Ces abrutis ne m'entendaient même pas gratter à la porte ! Tiens, voilà une idée : cette grosse caisse en bois presque vide, ça doit faire du bruit, hein, quand ça tombe ? Et badaboum ! "C'est quoi ce bruit, ça vient du cellier ??? Malheur, j'espère que je n'ai pas laissé une caisse en porte-à-faux !" entends-je de mes fines oreilles. Voilà, ma chère Wena, comme je fus délivrée, par ma propre intelligence, de ma prison toute noire ! Tant pis pour les bouteilles de St-Estèphe cassées, ILS étaient trop contents de me retrouver saine et sauve, comme si je courais un danger quelconque dans cette maison que, si eux ne l'ont toujours pas apprivoisée, j'ai l'ai déjà fait, par mon marquage instantané, pas un endroit qui ne porte la trace de mes babines !!! Pfff... Ca ne prend quand même pas des plombes, pas besoin de réfléchir pour savoir où et comment je le fais, pas comme eux qui n'ont pas l'air de savoir où vont tels ou tels cartons, hi, hi, j'en vois qui passent, qui repassent d'une pièce à l'autre, sans être ouverts ! Bon courage, Wena, et aussi à Indy, allez, on reste magnanimes, hein, cette créature en cheveux fait de trop belles photos de toi !
    CHIPIE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce souvenir si joliment raconté. Indy a souri et moi, je suis remplie d'admiration. Tu as fait fort quand même : briser des bouteilles de St-Estèphe et réussir à ne pas se faire disputer, c'est une exploit ! Bravo.
      Quant à moi, ce n'est pas gagné. Je me fais enfermée dans le placard et en plus on me le reproche !!! M'enfin ... Pourvu que ça change. Gros ronrons.

      Supprimer
  16. Tu ne t'es pas essayée au saut d'essoreuse à salade.... Ça pourrait être drôle.
    Mise au placard c'est quand même pas très gentil ça. Décidément du côté humain ça laisse vraiment à désirer en ce moment. On va dire que c'est le changement de saison. Mais quand même...
    J'espère que tu as eu quelques miettes de thon en compensation.
    Ronrons solidaires.
    Bises à Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je n'ai pas essayé, mais l'espace est petit, donc cela me paraît difficilement réalisable. Oui, j'ai eu trois miettes, autant dire : rien ! Gros ronrons. Bises d'Indy.

      Supprimer
  17. Moi aussi, j'aime bien me laisser enfermer dans les placards. J'aime surtout celui dans le dos de Maman quand elle travaille, et aussi l'entendre m'appeler après, quand elle m'a enfermée et qu'elle ne me retrouve plus ! Enfin, heureusement, elle finit toujours par venir m'ouvrir ! Amusez-vous bien avec vos nouveaux placards, toutes les deux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je commence à prendre goût aux placards, surtout que je peux en ouvrir pas mal. Gros ronrons.

      Supprimer
  18. Ben ça alors ! Rangée dans le placard avec les ustensiles de cuisine ! Ma pauvre Eirwena ! J'espère au moins qu'elle s'est faite pardonnée Indy pour ça !

    RépondreSupprimer

Rappel de la procédure à suivre pour publier un commentaire :

1) Cliquez sur la mention "x commentaires" au-dessous de l'article.
2) Rédigez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus.
3) Cliquez sur les triangles de défilement du menu "commentaires :".
4) Si vous n'avez pas de compte, choisissez Nom/URL
5) Ecrivez votre nom ou pseudo dans la case "Nom :"
(vous n'êtes pas obligé de renseigner la case URL).
6) Cliquez sur "continuer".
7) Cliquez sur "publier" pour valider votre commentaire.

Indy et moi, nous nous réjouissons de lire vos messages chaque jour et nous vous en remercions.