mercredi 2 octobre 2013

Journal du 2 octobre

La nuit dernière, alors que je dormais paisiblement en haut de mon baobab géant, un bruit venant du dehors me tira de mon sommeil et réveilla par la même occasion mon estomac qui me somma activement d'aller me ravitailler en cuisine. 

Encore toute engourdie, j'entrepris de prendre un raccourci et de passer par le bureau, en sautant directement dans le hamac, fixé sur l'arbre à un demi-bipédien plus bas. Je m'élançai et shchpaf! J'atterris par erreur (à deux coussines près) dans la plante verte, celle qui porte un nom à rempoter les fleurs, et l'aplatis comme une crêpe. Sous mon poids, celle-ci se renversa et déversa son terreau sur le bureau en guise de vengeance. 

Soudain, j'entendis Indy grommeler, s'agiter et je décidai d'agir rapidement afin d'effacer toute trace de mon méfait avant que celle-ci ne vienne à le découvrir. J'entrepris, alors, de balayer la terre accumulée sur le bureau à coups de pattes énergiques et l'envoyai valser sur le sol à une vitesse eirwenesque. J'avais presque réussi, il ne me restait plus qu'à redresser la plante. Je m'agrippai de toutes mes forces à l'un des bords du pot afin qu'il retrouve sa position verticale, mais celui-ci me fit faux bond, deux fois, en ricochant lourdement sur le sol (le pot était en plastique, je précise).

Pendant ce temps, Indy avait eu le temps de se lever, d'allumer la lumière et me regardait en fulminant. Je ne me démontai pas et droite comme une tour en sisal, je pris un air des plus solennels pour rendre hommage à cette plante, morte en héros d'avoir amorti ma chute et j'émis un miaou culpa, le coeur lourd et l'estomac creux.

Indy soupira longuement, mais ne dit rien. Je m'attendis à un châtiment, mais il ne vint pas. Ce fut pis encore, car je pus lire toute la déception dans son regard. Penaude, je me dirigeai vers la cuisine et laissai mon fan préféré ramasser les vestiges de ma mésaventure en maugréant.

Ce fut long, mais je ne bougeai pas de la cuisine. J'attendis patiemment qu'Indy retourne se coucher et vins m'allonger auprès d'elle en ronronnant. Alors, contre toute attente, elle posa sa main doucement sur ma tête et me caressa affectueusement. Rassurée, confiante et comblée, je m'endormis au creux de ses bras.



28 commentaires:

  1. Alexia Galisson
    sacré louloute !! tu as eu ta punition !!! elle ta ignorer superbement tout en laissant méditer sur ta bétise !!! c'est toi qui es venue t'excuser pour ce que tu as fait !!
    pas besoin de te crier dessus , le simple fait de t'ignorer , est une vrai punition pour toi , tu es venu t'excuser pour ta bétise !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est certain, j'étais toute penaude et triste d'être mise de côté. Ronrons.

      Supprimer
  2. sacrée Eirwena, pas ta faute si la plante a voulue tombée ou chutée verticalement, pas facile de la redresser, même en plastique a la gomme, c'est lourd, et elle n'a pas voulue t'aider non plus, n'en parlons plus puisque tu n'as pas été grondée, comme c'est bon les caresses affectueuses, veinarde car nous ophelie et Fany, nous aurions eu de grands cris, pas de plante ici, il parait que nous sommes des tornades, caresse ma belle et bisous a Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans un autre contexte, je crois que j'aurais eu, moi aussi, droit aux cris, à la colère d'Indy, mais là, il s'agissait plus d'une mésaventure que d'un acte prémédité et Indy l'a compris. J'ai de la chance ! Gros ronrons et bises d'Indy.

      Supprimer
  3. Il s'en passe des choses chez toi la nuit, mais l'appel de l'estomac est incontrôlable et malheureusement les accidents ça arrivent, Indy l'a bien compris (tu as de la chance ) ! ;)
    Câlins, bises Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, heureusement que j'ai un bipède compréhensif à mes côtés. Gros ronrons.

      Supprimer
  4. Muito bom!! Fico contente que Indy não resmungou com você, querida Wena, talvez ela pensou que estava sonhando... hehehe
    beijos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai de la chance qu'Indy ne m'ait pas disputée. Ronrons.

      Supprimer
  5. Elle est superbe ta Indy !!! Elle ne t'a rien dit alors qu'elle avait apparemment de la peine !!! Je sais pas si ma Carméla aurait eu la même réaction !!!
    doux ronrons de ton rouxminet !!
    Biz à Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parce qu'elle a compris qu'il s'agissait d'un accident et que j'aurais pu me faire mal en tombant. Gros ronrons mon rouxminet et bises d'Indy à Carméla.

      Supprimer
  6. Les nuits sont agitées dis moi ! et la discrétion n'est pas ton fort hihi... Moi j'ai empêché ma bipède de dormir une nuit complète pendant ma première année avec elle. Je trouvais marrant de commencer à sauter sur le lit en pleine nuit et de courir dans tout l'appart pour jouer ;o)) Elle était pas contente mais qqes ronrons et j'étais pardonnée ;o) Ensuite, je me suis assagie.
    Maintenant, je ne fais plus de bêtises la nuit et je ne la réveille que quand je ne me sens pas bien. Ronrons de Samba

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais, mais j'y peux rien, mon arbre est à peine rodé, alors forcément il y a des ratés ;) Gros ronrons Samba.

      Supprimer
  7. Indy elle a bien raison. Nat à Chat elle dit toujours que ça ne sert à rien de crier après un chat ou bien d'essayer de le punir.
    Quand on a fait une bêtise on le sait très bien et on a besoin d'être rassurées !
    Et puis c'est aux humains de prendre des mesures préventives. Ici depuis que je suis là, Nat à Chat elle a rangé des choses parce que je suis la reine de l'escalade !
    Tu dors sur ton arbre ?
    Des gros ronrons.
    Et bises de Nat à Chat à Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je dors sur mon arbre. Je viens faire le câlin du soir avec Indy, puis je monte sur mon arbre et descends de bon heure rejoindre Indy sur le lit pour faire le câlin du matin. Gros ronrons et bises d'Indy à Nat à Chat.

      Supprimer
  8. un chat ne fait jamais de "betises"c'est un mot d'humain ça!!!
    c'est toujours de la faute de l'humain! c'est lui qui place mal les objets ! pour un fois Indy a bien réagit !
    ronrons ma copine
    on ne dit rien
    on ramasse
    on câline la principale intéressée
    on vérifie qu'il n'y a pas de petites blessures
    on attend la prochaine catastrophe!!
    bises de soutien Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est exact, la bêtise est un acte félin naturel. Mais bon, la nuit dernière, en l'occurrence, c'était une mésaventure, rien de prémédité et Indy l'a bien compris. Gros ronrons ma copine.

      Supprimer
  9. C'est drôle et émouvant à la fois.
    Ben .... C'est un accident Erweinesque, Indy l'a bien compris.
    Et puis que veux-tu, elle t'aime tellement !
    Gros bisous à toutes les deux et pleins de caresses à notre petite parachutiste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Chantaloup. Oui, tu as raison, Indy a bien compris que rien n'avait été prémédité et que j'étais plutôt à plaindre qu'à disputer. Gros ronrons et bises d'Indy.

      Supprimer
  10. Il n'y a pas de bêtise féline , juste des mésaventures ou des jeux!
    Tout est bien qui finit en câlin!
    Belle journée à vous 2.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et là, en l'occurrence, c'était un accident ;) Gros ronrons Zoé et bises d'Indy.

      Supprimer
  11. Oh ma petite Eirwena, quelle magnifique histoire, j'en ai les yeux qui brillent de larmes. Comme c'est gentil de ta part d'être allée la retrouver dans le lit pour lui faire de doux ronrons et qu'il est normal de sa part de poser sa petite main sur toi pour te faire des câlins. Après tout, ce qui est arrivé n'était qu'un accident et l'essentiel, c'est que tu n'as rien et qu'Indy t'aime plus que tout au monde :) Je t'envoie plein de caresses ma petite chérie et un bisou pour Indy bien entendu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil Joëlle, merci. En effet, l'essentiel est que je ne me suis pas fait mal et que finalement, la plante soit encore vivante. Gros ronrons et bises d'Indy.

      Supprimer
  12. Une très belle histoire qui finit bien ... et qui nous a fait sourire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci les copains, c'est gentil. Gros ronrons.

      Supprimer
  13. C'est comme un conte, avec une très belle fin :-)

    RépondreSupprimer

Rappel de la procédure à suivre pour publier un commentaire :

1) Cliquez sur la mention "x commentaires" au-dessous de l'article.
2) Rédigez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus.
3) Cliquez sur les triangles de défilement du menu "commentaires :".
4) Si vous n'avez pas de compte, choisissez Nom/URL
5) Ecrivez votre nom ou pseudo dans la case "Nom :"
(vous n'êtes pas obligé de renseigner la case URL).
6) Cliquez sur "continuer".
7) Cliquez sur "publier" pour valider votre commentaire.

Indy et moi, nous nous réjouissons de lire vos messages chaque jour et nous vous en remercions.