jeudi 10 octobre 2013

Leçon 3 : hygiène environnementale


Kikou chatounets et chatounettes !

Aujourd’hui, nous allons aborder notre troisième leçon de chatketing : l’hygiène environnementale.

Si l’hygiène corporelle est ô combien essentielle, évoluer dans un environnement propre n’en est pas moins important. 
Nous, les chats, n’aimons pas les endroits souillés et sommes très sensibles aux odeurs. Pour beaucoup d’entre-nous qui vivons en milieu clos, les principes de base de l’hygiène féline environnementale ne sont pas toujours respectés par les bipèdes avec lesquels nous cohabitons. 
Par conséquent, afin d’éviter toute source d’anxiété et de conflits éventuels, il est impératif que vous, chatounets et chatounettes, adoptiez le comportement adéquat pour rappeler à vos colocataires humains les notions élémentaires d’entretien de votre territoire.

1 - Espaces couchages

La sieste étant une de nos activités principales, il est essentiel de pourvoir la pratiquer sur un support confortable et propre. Je précise d’emblée que la notion de propreté lorsqu’il s’agit de plaids, couvertures, ou vêtements bipédiens cédés à l’usage félin est plutôt relative en ce qui nous concerne. En effet, certains d’entre-vous se contentent de dormir sur un support imprégné de leur odeur et tapissé de poils alors que d’autres, préfèrent de loin se reposer sur un linge fraîchement lavé et dégageant une odeur d’assouplissant. 
C’est à ces derniers que je m’adresse.

Quel comportement adopter pour faire comprendre à votre bipède qu’il est temps de changer votre plaid ?


Première option : grattez nerveusement celui-ci. Si votre bipède est un peu … lent, il comprendra : "mais, il n’y pas de jouet là-dessous, qu’est-ce que tu fais ?"


Mouaif, ce qui nous amène à la deuxième option : adoptez une attitude bipédienne de dégoût face à l’incompréhension manifestée. Là encore, un bipède mal éclairé prendra ceci pour un signe de bouderie générale.

En dernier recours ou pour bien enfoncer la griffe, prenez un air contrit et installez-vous non loin du plaid convoité en montrant bien que cet endroit ne vous convient pas et que vous n’y êtes pas à l’aise.





2 - Espace alimentation

Les bipèdes oublient très souvent que nous, les chats, nous ne mangeons pas n’importe quoi, mais surtout : n’importe où et DANS n’importe quoi. Là, encore les seuils de tolérance des odeurs exogènes à celle de la nourriture sont variables parmi les félins que nous sommes et certains d’entres-nous y sont plus ou moins sensibles.

Voici les principaux points que vos bipèdes doivent intégrés :

- le contenant. Il est souhaitable que celui-ci ne soit pas en matière plastique à cause de l’odeur désagréable que celle-ci dégage. Les récipients en céramique ou en verre sont préférables et plus facilement lavables (sans risque de bactéries) ;

- l’eau. Elle doit être changée tous les jours (même plus, pour les puristes) pour rester fraîche. Le nec plus ultra est bien entendu la fontaine à eau, car nous, les chats, nous préférons boire une eau en mouvement et qui coule (je n’ai pas cette chance). Cependant, certaines contraintes (fils électriques) peuvent dissuader vos bipèdes d’adopter ce système d’abreuvoir (c’est préférable dans certains cas, surtout le mien) ;

- la nourriture. Il est souhaitable que celle-ci soit laissée en libre service par conformité à nos besoins éthologiques sachant que nous faisons en moyenne 10 à 16 repas journaliers. Lorsque ce principe est appliqué, il arrive qu’en fin de journée, des restes de repas éventés (croquettes) ou desséchés (nourriture humide) occupent encore votre assiette. C’est évidemment inacceptable et il vous fera agir rapidement pour que ceux-ci soient jetés et remplacés par une nourriture fraîche.

Quel comportement adopter pour rappeler à l’ordre votre bipède si celui-ci n’a pas respecté les points précédemment évoqués ?

Première option : Miauler fortement en refusant de manger ou de boire.
Deuxième option : gratter autour des récipients en suivant la même méthode employée pour recouvrir vos excréments, pour bien montrer que ce qu’ils contiennent est m*******. 





Attention, lors de cette manœuvre, adoptez une expression de dégoût afin que votre bipède ne confonde pas ce comportement avec celui adopté lors du recouvrement de la nourriture en milieu naturel utilisé pour dissimuler les odeurs aux éventuels prédateurs. Oui, certains bipèdes sont intelligents et instruits en matière féline.

Troisième option : le cracher de boulettes. Cette technique a l’avantage de débarrasser votre bol des croquettes jugées indésirables et d’offrir une occupation ludique pour la fin de la journée.

Quatrième option : renverser votre récipient. C’est radical et le message est en général reçu 5/5 par les bipèdes.


3 - Espace d'élimination

C’est un sujet délicat et là encore, il s’adresse plus spécifiquement à ceux d’entre vous qui vivez en espace clos. Dans un souci de propreté évidente, nous n’aimons pas faire nos besoins au même endroit et enfouissons nos éliminations dans un sol meuble pour en faire disparaître les odeurs. Dans un milieu naturel, le problème ne se pose pas. A l’intérieur d’une maison ou d’un appartement, le bipède ne peut transformer son espace de vie en bac à sable géant et le chat doit s’adapter au système qui lui est imposé : le bac à litière.

Idéalement, celui-ci doit être grand, ouvert, rempli d’une litière propre à granulation fine, éloigné de l’espace nourriture et tenu à l’écart de zones de passages fréquents bipédiens.

Chatounets et chatounettes, je vous entends déjà me souffler à l’oreille que d’éliminer à l’intérieur des pots des plantes d’appartement est la solution la plus adaptée à notre nature féline. Je suis d’accord avec vous, mais vous le déconseille, car ce comportement est jugé inacceptable par le bipède qui s’empressera de poser des grilles ou des galets autour des plantes et risquera de vous emmener chez les bipèdes en bleu pour trouble comportemental.

Avec le temps, vous comprendrez que se contenter d’une litière, si celle-ci est conforme à vos exigences, n’est pas si mal. Par contre, il vous faudra veiller à ce qu’elle soit changée et son bac nettoyé assez souvent. Le "assez souvent" varie d’un individu félin à l’autre et c’est à vous de faire comprendre à votre bipède quand le moment est venu.
Plusieurs méthodes peuvent être envisagées :

campez-vous près du bac en prenant un air offusqué ;
Approchez-vous du bac en miaulant et en affichant un air dégoûté.







En dernier recours : éliminez à quelques coussines du bac, pour bien faire comprendre le message. Attention et j’insiste : cette dernière option n’est à adopter que si les deux premières solutions proposées n’ont pas fonctionné et ce, de manière épisodique, sinon votre bipède pensera que vous êtes souffrants.
 

C'est tout pour aujourd'hui, je vous souhaite à tous une bonne journée.
A tchao Wena !


30 commentaires:

  1. Voilà un traité de propreté à l'usage des bipèdes nuls qui devrait figurer dans toute maison où règne une Majesté féline!
    Bon , nous de temps en temps dehors on n'est pas contre un petit cru d'eau croupie! ça fleure bon le terroir!
    Ronrons et moustachouilles!
    Caresses et bises de not'Zoé qui dit qu'on est des ...on n'a pas bien compris!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mes copines. Pour l'eau croupie, c'est normal, les règles d'intérieur ne s'appliquent pas pour le milieu naturel :) Gros ronrons à vous et bises d'Indy.

      Supprimer
  2. Super conseils Wena. Je crois en lisant tout cela que je vis dans un palace avec ma bipède ;o))) Elle ne me donne à manger que 2 fois par jour et j'engouffre donc tout d'un coup mais c'est pour raison de santé et mes bols sont toujours propres et l'eau fraîche est remise matin et soir. Pour ce qui est de mon bac litière, il est changé matin et soir et en plus il est couvert donc j'ai toute l'intimité dont j'ai besoin. Je l'ai pas si mal éduquée que ça ma bipède en finalité ;o))) Mais surtout elle s'adapte à ma maladie et mes besoins. Trop cool ce 4 étoiles où je vis finalement, je suis soignée comme une vraie princesse ;o) Ronrons de Samba et bise de Véronique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en doute pas Samba que tu vis dans un palace et tu as bien de la chance d'avoir un bipède aussi éduqué à tes côtés. Gros ronrons.

      Supprimer
  3. Voilà, après ça, plus aucun bipède qui se respecte n'aura d'excuse pour ne pas être l'esclave parfait de son compagnon félin ;) Comme toujours, je me suis régalée avec tes explications ma douce et magnifique petite Eirwena et j'ai beaucoup ri, surtout avec la photo la deuxième photo, j'en avais les larmes aux yeux! Grâce à toi, ce n'est pas une journée perdue car une journée sans rire est une journée perdue ;) Plein de doudouces pour toi ma petite chérie et un bisou à Indy bien entendu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, en effet, plus d'excuse ! Merci Joëlle, je suis bien contente. Ronrons et bises d'Indy.

      Supprimer
  4. Que de bons conseils pour deux pattes et quatre pattes, bravo Wena !
    Graous graous, bisous Indy.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci les copains :) Ronrons et bises d'Indy.

      Supprimer
  5. Merci pour cette leçon très instructive ma copine!
    Je vais de ce pas montrer tout ça à ma bipède de compagnie.
    Même si je dois avouer que moi aussi je vis dans un 4 étoiles.
    Ronrons et graous!
    Pitchoune

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais évidemment que tu vis dans un 4 étoiles, je le savais déjà. Ta bipède est plus que dévouée à ton égard. Gros ronrons et bises d'Indy.

      Supprimer
  6. Excellents conseils Eirwena ! Un rappel n'est jamais inutile. Ronrons

    RépondreSupprimer
  7. Très chère Wéna, mon chamie,
    Pour ma part, je trouve tes propos, très ..... appropriés!
    Pourrais tu conseiller un dictionnaire ou bien ouvrage de chat-voir vivre à l'intention de ma Maîmaitre, au demeurant fort sympathique, mais totalement hermétique au message que je tente de lui faire passer, en faisant mes "popos" à côté de mes litières, même fraichement nettoyées et javellisées!
    Cordialement, vôtre chamie sincère

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Bobine, je crois malheureusement que Maîmaitre a bien compris le problème, mais ne peut pas y faire grand chose. Tu devrais la laisser souffler un peu, la pauvre. Ronrons de soutien à Bobine et Maîmaitre.

      Supprimer
  8. Ca c'est un traité hyper complet pour minette délicale. Tu es une vraie chatte de race toi ...
    Moi aussi remarque, je suis une princesse Abyssine, mais tout compte fait je suis très très rustique.
    Je me moque des poils pour mes siestes. Parfois je dors même au milieu de vieilles peluches poussiéreuses. Je bois au robinet, mais aussi dehors l'eau avec des feuilles en décomposition. J'aime bien les morceaux racornis de mes sachets ... quand il en reste ! Et je m'en moque de l'état de mes bacs à litière. Là il faut dire que je n'ai pas fait dedans depuis trois mois...
    Mais comme toi tu es une vraie minette de la ville, tu as bien raison de rappeler ces règles. Les bipèdes sont là pour satisfaire tout les désirs des chats !
    Et tu es très très rigolote sur toutes ces photos.
    Des gros ronrons
    Bises de Nat à Chat à Indy et ... bon courage pour la gestion domestique..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais tu es une vraie baroudeuse Hisia ! je ne savais pas ! Quoi que ton petit air sauvage en dit long : tu as l'habitude des grands espaces, des siestes à la dur ... Gros ronrons et bises d'Indy à Nat à Chat.

      Supprimer
  9. Tu as l'air un peu mécontent sur tes photos. A mon avis, tes bipèdes n'ont pas suivi les consignes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, mais il a vraiment fallu mettre les bouchées doubles. Ronrons.

      Supprimer
  10. Quel cours magistrale que tu as donné là ma Wena ! Et avec des options ... C'est vrai que nous, que veux-tu pauvres bipèdes Terrien n'avons pas toujours les neurones dans l'ordre ... Et oui, ils se déplacent, vont faire un tour et ne reviennent pas toujours à temps ....

    Enfin, tu es là pour nous rappeler tout cela. Merci ma Belle !

    Pleins de caresses/bisous et bisous à Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil Chantaloup, gros ronrons et bises d'Indy.

      Supprimer
  11. ohlala ça c'est une sacré bonne leçon!
    ronrons Eirwena
    bisous à bipède pref
    Opale et Sonye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci les copines, ronrons et bises d'Indy.

      Supprimer
  12. en lisant ton manuel je m’aperçois que ma bipède pour une fois met tous tes conseils en pratique depuis que je suis dans cette maison
    je n'ai pas à m'en plaindre
    mais c'est vrai qu'une piqure de rappel fait du bien à certains bipèdes
    ronrons à toi bises Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est super Doly, je suis bien contente pour toi. Nous avons de la chance d'avoir des bipèdes aussi dévoués et à l'écoute. Gros ronrons ma copine.

      Supprimer
  13. Quelques rappels qui s'imposaient. Merci, Eirwena.
    Bises à Indy.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci les Chats Pitres, gros ronrons et bises d'Indy.

      Supprimer
  14. Querida Wena, isso foi muito bom, vamos começar a colocar os seus conselhos em prática para obter cobertores mais limpos.
    beijos
    bom fim de semana

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Pretinha, bonne fin de semaine également. Bises.

      Supprimer
  15. Eirwena, bravo ! Ce billet devrait etre lu et relu, non seulement par les chamis, mais par les humains aussi, parce que parfois ils ont un peu longtemps a la detente et faut leur faire une dessin plusieurs fois et en 3D dans le litiere pour qu'ils comprennent !
    Ronrons

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Texas, oui nos bipèdes ont la mémoire sélective, je me demande même s'ils ne font pas exprès d'oublier certains points importants à notre sujet. Gros ronrons.

      Supprimer

Rappel de la procédure à suivre pour publier un commentaire :

1) Cliquez sur la mention "x commentaires" au-dessous de l'article.
2) Rédigez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus.
3) Cliquez sur les triangles de défilement du menu "commentaires :".
4) Si vous n'avez pas de compte, choisissez Nom/URL
5) Ecrivez votre nom ou pseudo dans la case "Nom :"
(vous n'êtes pas obligé de renseigner la case URL).
6) Cliquez sur "continuer".
7) Cliquez sur "publier" pour valider votre commentaire.

Indy et moi, nous nous réjouissons de lire vos messages chaque jour et nous vous en remercions.