vendredi 3 octobre 2014

Eirwena et Couiny, une toy story

Kikou les amis ! Voici la suite de mes aventures ! 
Si vous avez manqué le début, rendez-vous dans la rubrique "AVENTURES" (colonne droite du blog) ou bien cliquer : ICI.

Ma rencontre avec Couiny a changé ma vie. Il faut dire que jusqu'à présent, j'étais loin d'être pleinement satisfaite de mes jouets à la durée de vie trop éphémère ou à caractère exclusivement utilitaire.

D'ailleurs, je me souviens encore très clairement de la première fois que je l'ai vue : j'ai tout de suite été conquise par sa forme, ses dimensions et sa couleur grise qui imitaient à la perfection l'apparence d'une souris.
Sans plus traîner, je lui fis subir un "crash test" dans le but de faire connaissance et de lui souhaiter la bienvenue :


Je m'attaquai en premier lieu à ses petites oreilles qui, tendres sous la dent, semblaient être le point faible de ce jouet. 
J'eus beau rogner, mâchouiller, perforer de toutes mes forces, rien n'y fit ! Les petits lobes arrondis retrouvaient leur apparence d'origine après chaque mauvais traitement.
Il était temps de passer à la vitesse supérieure et :  crac ! Je croquai de toutes mes forces le corps de la souris afin de voir ce qu'elle avait dans le ventre. 
J'obtins instantanément une réponse ... sonore : "oooiiiin !".
Je n'en revenais pas ! Non comptant qu'elle résistait aux assauts répétés de mes griffes et de mes crocs, mais en plus elle émettait de petits couinements de rongeur.  
Restait à tester la réactivité de Couiny (que je nommai ainsi en hommage à son mode d'expression) afin de vérifier ses facultés motrices et de valider son potentiel ludique.
Légère, rapide et réceptive, elle passa ce dernier test avec brio et gagna très justement sa place de jouet personnel V.I.P. à mon service.

A partir de cet instant, Couiny et moi étions devenues inséparables. Nous dormions ensemble et le reste du temps, nous le passions à nous amuser.
Bon, bien sûr, il fallut initier Couiny aux jeux de rôle et au départ, il y eut quelques ratés :


"Le temps devenait de plus en plus menaçant et la tempête n'était plus très loin à présent. La détective Wena fixait l'horizon d'un regard mêlé d'inquiétude et d'appréhension en pensant à ses investigations sur la disparition soudaine des pigeons voleurs de croquettes. Il fallait continuer à tout prix et résoudre cette affaire. Cela faisait des jours qu'elle et son acolyte Couiny parcouraient de blanches étendues en s'enfonçant un peu plus à chaque pas dans la neige glacée.


Couiny commençait à montrer des signes de faiblesse et énerva profondément la détective Wena ..."

Eirwena - Couiny ! Mais qu'est-ce que tu fais nom d'un rat ? A cause de toi, le jeu est foutu ! Pfff ...







Vous l'aurez deviné, Couiny n'a pas plus d'imagination qu'un grelot et possède une capacité à se projeter bien inférieure à une balle en mousse. 
Tant et si bien qu'il fallut enchaîner plusieurs répétitions avant d'obtenir un résultat satisfaisant :

"Couiny était en danger et son temps était compté,  elle avait été retenue en otage et la détective Wena devait à tout prix la libérer ... ".


Eirwena - Non mais, Couiny, tu le fais exprès ou bien ? Ce n'est pas compliqué à comprendre, tu dois aller te cacher sous le tapis pour que je vienne te sauver ! Pfff ... 


" ... Couiny était enfermée dans un endroit sombre et le manque d'oxygène la faisait suffoquer. Quand tout à coup, elle sentit un coussinet l'effleurer :

Détective Wena - Tiens bon, Couiny, j'arrive, tu vas t'en sortir !


Courageusement, au péril d'y laisser une patte, la détective Wena extirpa son fidèle acolyte du tapis étouffoir de souris et toutes deux purent repartir vers d'autres aventures".


Au bout de quelques semaines, Couiny devint la partenaire de jeu idéale que j'attendais. Chaque moment passé en sa compagnie était un véritable divertissement et me remplissait de joie.

Malheureusement, dans les mois qui suivirent, un drame arriva : un beau matin, impossible de mettre une patte sur Couiny, je la cherchai partout, mais hélas, je ne la trouvai pas. Inquiète, j'interrogeai Indy qui se mit à la chercher elle aussi, mais sans résultat. Ce n'est qu'une heure plus tard que ma bipède vint me trouver et m'annonça d'un air grave que Couiny avait fait un séjour dans la machine à laver.

La pauvre ! Elle avait perdu un oeil et il lui fallut plusieurs jours de convalescence pour sécher et retrouver sa voix. Ma partenaire de jeu était dans un état pitoyable et je faisais tout mon possible pour qu'elle retrouve au plus vite son statut de jouet exceptionnel. Seulement, Couiny n'était plus la même. Cet épisode dramatique l'avait marquée et petit à petit elle se mit à développer des pensées suicidaires.


Un matin, je la retrouvai gisant dans mon bol d'eau. 


Fort heureusement, le bol n'était pas rempli et le niveau d'eau peu profond avait évité la noyade à Couiny.
Après l'avoir extirpée d'un coup de patte énergique, j'entrepris de chasser ses idées noires par une thérapie.
Eirwena - Couiny, je suis avec toi. Nous sommes à l'abri, rien ne peut t'arriver. Tu as vécu quelque chose de terrible, tu veux en parler ?
Si tu veux, je peux mordiller tes oreilles pour t'aider à passer à autre chose, hum ?
Aller, haut les moustaches ! Dans quelque temps, tu auras tout oublié et nous pourrons nous éclater comme avant, à fond les balles en mousse !
Grâce à mes soins, Couiny retrouva peu à peu sa pêche d'antan. Les séances de jeu s'enchaînèrent et mon jouet préféré ne me quitta plus. Cet épisode dramatique nous avait rapprochées et si Couiny avait perdu un oeil, moi, j'avais gagné une amie pour la vie.


Bienvenue aux nouveaux aminautes !

Pour accéder à l'accueil, cliquer : ICI
Pour accéder à la présentation, cliquer : ICI
Pour en savoir plus sur la vie de chaton d'Eirwena, cliquer : ICI
Pour chatter avec Indy et Eirwena, cliquer : ICI



40 commentaires:

  1. magnifique histoire Eirweina ..mais il s' en ai fallu de peu pour que ton amie passe de vie a trépas ..un séjour dans la machine a laver euh tu imagines cela ne pardonne pas ...d ailleurs elle y a laisser un œil la pauvre ....mais bon même handicapée une amie reste une amie alors bonne soirée a toi et a ton amie pour la vie Couiny ..... calinou calinou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que la machine à laver a laissé des traces, mais heureusement, j'étais là et Couiny s'en est sortie grâce à moi ;) Gros ronrons.

      Supprimer
  2. Sassy et Isabelle3 octobre 2014 à 21:30

    Comme cela est bien miaulé Eirwena, quel style, quelles émotions tu nous transmet, comme vous êtes jolies sur ces photos toi et Couiny, tu as bien fait de participer à sa psychothérapie, mais Couiny est à présent sauvée et c'est ta seule amiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie. Bisous les filles, caresses et ronrons et un coucou à Couiny bien sur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Couiny est une amie fidèle et j'ai ferai toujours tout pour la protéger. Gros ronrons Sassy, Isabelle, bisous d'Indy.

      Supprimer
  3. Você é uma delícia redondinha!
    Tenha um excelente final de semana!
    Beijo

    RépondreSupprimer
  4. tu es adorable avec Couiny Eirwena,
    câlins
    bon wek-end
    Laurence

    RépondreSupprimer
  5. En voilà une belle histoire d'amitié. Longue vie à Couiny!
    Gros câlins Eirwena et bisous à Indy!
    Ronrons de Mitaine et Dentelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gros ronrons les copines, bises d'Indy à Claire.

      Supprimer
  6. Après ce traumatisme de la machine à laver,
    Un conseil Couiny, oublies......
    Et souris à la vie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eirwena - Je ferai tout pour lui faire oublier ce traumatisme, ronrons.
      Indy - "souris à la vie", excellent !

      Supprimer
  7. Comme elle est jolie ton histoire d'amitié avec Couiny, ma chérie ! Il faudra que tu nous racontes une nouvelle aventure un jour, j'ai adoré les neiges du canapé ! lol Et quel style ! Bravo Eirwena !
    Plein de bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Nathanaëlle, d'autres aventures vont suivre, il fat juste que ma secrétaire de rédaction trouve le temps de les écrire ;) Gros ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  8. Pascale et les velus poilus4 octobre 2014 à 02:20

    Wouah ! Quelle belle histoire mes belles ! Wena , tu raconte merveilleusement les histoires . On te lirait des heures durant . Géniale , votre belle amitié Couiny et toi ! Les vp et moi , nous vous souhaitons de nombreux jeux ensemble . Grattouilles à toi Wena et pourquoi pas à Couiny aussi , Bisous à Indy . Pascale et les vp

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Pascale et les copinous. Oui, cette amitié est faite pour durer, je l'adore ma Couiny. Gros ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  9. c'est une belle histoire d'amitié que tu entretiens avec ta couiny, protège la bien elle est petite !
    rornons à toi
    bisoux Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète pas, Doly, Couiny est entre de bonnes pattes. Gros ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  10. C'est vraiment une belle histoire ! Longue vie à l'amitié entre toi et Couiny ! Gros câlins ma belle Wena, et aussi à petite Couiny, bisous Indy :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci; Sophie, gros ronrons, bises d'Indy et caresses à Tino et Bella.

      Supprimer
  11. Que d'épreuves pour Couiny ! C'est du passé maintenant, ouf. Chat et souris amis pour la vie c'est glop. Graous graous, bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elle a beaucoup souffert, Couiny, mais grâce à moi, ce n'est plus qu'un mauvais souvenir. Gros ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  12. On a presque eu la larme à l'oeil en lisant l'histoire de Couiny ; l'épisode de la machine à laver est terrifiant ! Elle a eu beaucoup de chance de ne perdre qu'un oeil dans l'aventure ! Longue vie à Couiny et à votre chamitié ! Ronrons

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, en effet, elle a eu beaucoup de chance et beaucoup de soutien de ma part pour l'aider à aller mieux.

      Supprimer
  13. Je me souviens quand Couiny était passé dans la machine à laver. Tu nous l'avais raconté. Ca avait du être terrible pour elle et pour toi. La pauvre, perdre un oeil. Moi c'est un de mes Neko fly qui a perdu un oeil. Mais lui c'est .... mon enthousiasme !
    Quand on est une chatte d'intérieur comme toi c'est super important d'avoir un jouet ami et beaucoup d'imagination.
    Elle est trop bien ta photo de face à face (l'avant dernière).
    Ronrons
    Hisia
    Bises de Nat à Chat à Indhy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Hisia, oui c'est vrai que nous ne sommes pas "tendres" pendant nos séances de jeu et du coup, c'est bien d'avoir un jouet qui résiste et qui répond toujours présent. Gros ronrons et bises d'Indy à Nat à Chat.

      Supprimer
  14. Coucou Indy
    Je comprends l'importance que Couiny peut avoir pour Eirwena !!!
    Bisous du dimanche soir
    Béa kimcat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Béa, merci d'être passée, bisous.

      Supprimer
  15. Bravo pour ton imagination ! C'est une belle histoire et c'est vrai qu' un jouet qui dure c'est rare .Trop mignon petit diable aux yeux bleus !
    ronrons et bisous à vous partager

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon choupinet, c'est vrai qu'un jouet qui dure est rare et du coup, il est précieux. Gros ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  16. Querida Wena você é uma grande amiga!
    Fico contente que vocês terão novas aventuras novamente.
    beijos
    boa semana!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, c'est gentil Pretinha, bisous et bon début de semaine.

      Supprimer
  17. kkkkk...

    Eirwena linda gatinha e seu ratinho de brinquedo!!

    Que bonita história de amizade!!

    beijinhos,

    Lígia e =^.^=

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ligia, cette amitié est faite pour durer. Bisous.

      Supprimer
  18. Pfff notre bipède nous désespère, on ne sait plus quoi faire d'elle Eirwena!
    Elle lit la mésaventure de Couiny dans la machine à laver et se met à rire en disant "encore un peu et couic la Couiny!!"... Que faire d'une bipède pareille??
    Gabin et Galipette
    (Ronrons à toi jolie Eirwena!! signé Gabin qui ne le dit pas trop fort de peur de rendre jalouse Miss Galipette)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pfff ... C'est bien un truc de bipède, ça de se moquer ! Heureusement que vous êtes là les copinous. Ronrons à vous deux, Galipette et Gabin et merci pour votre visite sur le blog :)

      Supprimer
  19. C'est vraiment une histoire d'amour entre Couiny et toi, Eirwena !
    Câlinous de nous deux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et c'est une histoire faite pour durer :) Gros ronrons les copinous.

      Supprimer
  20. C'est le véritable chamour!! Pauvre Couiny je me souviens de ce terrible épisode. ..Brrr j'en ai encore les poils tout hérissés. ..Tout ça parce qu 'Indy n'avait pas fait attention... Enfin ce sont bien là des histoires de bipèdes. ..ma souris est définitivement couic...parce que Siegie l'a volontairement (oui j'insiste volontairement, Siegie..tu as beau t offusquer) tu l'as laissée seule face a l'aspirateur et la pauvre n'a pas pu se défendre. Elle a expiré dans un bruit sourd comme ça:sgloup! Je suis fâchée. ..je n'ai plus de souris...snif...
    alors c'est pour quand la nouvelle hein???
    Pardon je m'égare. ..gratouilles chamicales et bises a Indy...il faut leur pardonner à nos bipèdes. Ils ne sont pas toujours très malins!! Miaaaaaou!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma pauvre Perle, j'imagine le traumatisme psychologique que tu as subi !!! Je déteste les aspirateurs ! Ce sont des monstres sans coeur et sans pitié ! Gros ronrons.

      Supprimer

Rappel de la procédure à suivre pour publier un commentaire :

1) Cliquez sur la mention "x commentaires" au-dessous de l'article.
2) Rédigez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus.
3) Cliquez sur les triangles de défilement du menu "commentaires :".
4) Si vous n'avez pas de compte, choisissez Nom/URL
5) Ecrivez votre nom ou pseudo dans la case "Nom :"
(vous n'êtes pas obligé de renseigner la case URL).
6) Cliquez sur "continuer".
7) Cliquez sur "publier" pour valider votre commentaire.

Indy et moi, nous nous réjouissons de lire vos messages chaque jour et nous vous en remercions.