dimanche 17 juillet 2016

Pies-pelettes ou situation de crise féline

Miaulement venant de la fenêtre - Hey ! Psssst ! Tu es là, voisine du 51 ?
Eirwena - Mouif, qu'est-ce qui se passe ?

La Noiraude du 56 - Il y a urgence ! Lève la tête et regarde ! La pie qui niche dans l'arbre de mon jardin juste en face de chez toi a trouvé un copain !
Eirwena - C'est génial ! Du coup, il y aura deux fois plus de spectacle !

La Noiraude du 56 - Mais pas du tout, le copain en question crèche dans le jardin du 42 !

Eirwena - Non, t'es sûr ?
La Noiraude du 56 - Mais puisque j'te le miaule ! 

Eirwena - Nom d'un rat, mais ce n'est pas possible ! C'est trop loin le 42, j'ai vue jusqu'au 50 !

La Noiraude du 56 - Mouais, ça craint ! Il faut agir ! Toi qui es de bon conseil, t'as pas une idée ?
On pourrait demander de l'aide au tigré du 53 ?
Eirwena - Naaan, laisse tomber. Depuis qu'il a mangé ma distraction du matin (tu sais, le gros merle qui avait élu domicile dans le magnolia de ma cour), on est plus en contact.

La Noiraude du 56 - Mouais, ça craint !

Eirwena - Arrête de répéter "ça craint" tu patounes en boucle là et je n'arrive pas à réfléchir ... Je sais ! Le gros rouquin du 52, lui, pourrait nous aider.
La Noiraude - Encore faut-il le persuader de quitter son canapé et ça, ce n'est pas gagné ! Il faut être au moins deux pour effrayer les pies et les faire déménager à nouveau, car elles n'ont pas froid aux yeux !

Eirwena - Mouif, cette affaire s'annonce mal, je crois qu'il va falloir dormir dessus.

La Noiraude du 56 - T'as raison, l'appel de la sieste n'attend pas. Allez, à plus tard ...

Eirwena - On se tient au courant ...



Eirwena - Indyyyyyyyy ! 

Indy - Que se passe-t-il ?
Eirwena - C'est la fin du monde ! les signes annonciateurs ne trompent pas ! D'abord, il y a eu le merle qui s'est fait mangé, puis les moineaux se font faits rares, ensuite les pigeons ont déserté pour se planquer sous les toits à cause de la chaleur et enfin, la pie déménage au 42 ! Je ne vais pas m'en remettre !

Indy - N'exagère pas, ce n'est pas si catastrophique ! Tu devrais prendre un peu de recul et relativiser !


Eirwena -Tu veux que je rogne le fil de connexion internet pour voir comment tu relativises la fin de ton lien avec le monde ?

Indy - Euh ... non ... Une friandise ?

Eirwena - Deux ! Comme double compensation afin d'équilibrer avec ta bêtise de bipède.

Indy - ?




Bon dimanche à tous !
Prochaine publication sur le blog : dimanche 24 juillet.
Portez-vous bien !

30 commentaires:

  1. Ah ben mince alors, ma Choupinette ! Même les pies s'en mêlent, décidément tout est fait pour te contrarier ma Chérie... Il n'y a plus qu'à attendre de voir si miss pie et son compagnon veulent élire domicile dans ton arbre ou dans celui du 42... De toute façon, ils viendront bien faire un tour par ici, les pies sont des animaux curieux, (mets un brin de papier alu sur ton balcon tu verras rappliquer la demoiselle lol) courage ma Belle...
    Gros bisous ma Chérie, bisous aussi à Indy (restez au frais, il fait hyper chaud...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà suggéré à Indy de déposer des choses sur le balcon pour attirer les oiseaux, mais elle n'est pas d'accord, je ne sais pas pourquoi. Ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  2. La vie des chats est bien compliquée! Calinette me fait te dire qu'elle compatit et t'envoie plein de pies (virtuelles) canadiennes parce que celles-là, elles sont bien grosses et font des bruits très rigolos et elles n'ont peur de rien, et on en a tellement ici qu'on peut bien partager avec notre coupine russo-française-poilue :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup à Calinette, je vais guetter le ciel avec impatience.

      Supprimer
  3. Bon, mais le problème n'est toujours pa réglé, les filles!

    Ronrons,
    Les Chans

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouif et à mon avis, il ne va pas l'être de ci-tôt.

      Supprimer
  4. Indy va devoir te trouver de nouvelles distractions, je vote pour 5 friandises par heure ;) Qu'en penses-tu, ma petite Eirwena chérie? Plein de bisous pour toi, mon trésor et un bisou pour Indy bien entendu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une idée géniale, Joëlle, comme toujours. Hélas, Indy m'a mise à la diète ! Ronrons.

      Supprimer
  5. Zut ! Mais qu'est-ce qui se passe dans le quartier ? Il va falloir trouver d'autres sources de distraction. Ronrons

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il paraît que c'est les vacances ... Ronrons.

      Supprimer
  6. Minha pequena Wena, espero que você e a vizinha do 56 encontrem uma maneira de atrair os pássaros de volta, é muito ruim não ter
    nenhuma distração. Ma enquanto isso não acontece aproveite os seus doces! hihi
    Cafunés para você Wena
    Beijos para Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, il va falloir trouver une autre source de distraction. Ronrons.

      Supprimer
  7. décidément la crise est partout.
    Surtout prends soin du fil internet, pour que l'on continue de suivre tes aventures.
    câlins
    bises
    Laurence Opale et Sonye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas, crise ... vacances ... tout fout le camp ! Ronrons.

      Supprimer
  8. Pauvre erweina.... c est dur..... la desertification bolatile est annoncée..... mais ne désespère pas.... je suis de tout coeur avec toi car c est très très dur

    RépondreSupprimer
  9. Les pies, ici, sont des cacretés qui nous piaillent dessus dés qu'on met le nez dehors , si tu veux on leur donne ton adresse! Miaou hihihi!
    Ronrons et bises de not'Zoé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir ! Merci les copines. Ronrons.

      Supprimer
  10. C'est bien la sieste, mais ça ne fait pas avancer du tout le problème !
    D'ailleurs j'ai comme l'impression que c'est un peu grillé cette histoire. Les pies ça n'en fait qu'à sa tête et en plus c'est assez agressif.
    Mon humaine trouve qu'elles sont jolies. Moi ça fait des années que j'essaye d'en choper une mais sans succès.
    Pour le merle c'est vraiment dommage.
    L'été n'est pas la meilleurs saison pour admirer les oiseaux.
    Il te faudrait une volière juste pour toi.
    Courage.
    Ronrons de soutien.
    Bises de Nat à Chat à Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouif, je crois que l'été ne va pas m'amener beaucoup de distraction, mais que des contrariétés avec cette chaleur insupportable. Ronrons, bises d'Indy à Nat à Chat.

      Supprimer
  11. Les oiseaux n'ont qu'à bien se tenir : vous êtes tout un réseau de félins dans le quartier. Je crois que par cette chaleur les oiseaux doivent se faire rares. Le matin devant ma fenêtre en ce moment plein de martinets volent en piaillant : mais je n'ai pas de chat, je ne sais pas si des voisins en ont.
    Allez, bonne sieste Eirwena. Si ça se trouve le couple de pies aura des petits.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des martinets, j'aimerais bien avoir le loisir d'en voir ! Ronrons.

      Supprimer
  12. Pauvres oiseaux...
    Toujours aussi adorable ta Eirwena...
    Bisous Indy et merci pour ton gentil commentaire à la suite de mon jeu de lettres
    Béa kimcat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pauvres oiseaux ? Mais non, pauvre Eirwena ;) Ronrons. Bises Béa.

      Supprimer
  13. C'est la cata ! Si toutes les distractions déménagent ou se cachent ou pire ... Il faut demander une fan zone avec projection "spécial zoziaux" devant chez vous, voyons ! Bisous Wena et Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la cata de l'été, pfff ... Ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  14. Courage et patience ma petite Wena, d'autres volatiles reviendront probablement dès l'automne.Il y aura un nouveau programme Télé Oiseaux. Gros câlins Choupinette et bise à Indy.

    RépondreSupprimer
  15. Pauvre Eirwena ! La disparition des volatiles, c'est une affaire grave ! Courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, hélas, il fait trouver une autre activité pour compenser. Ronrons.

      Supprimer

Rappel de la procédure à suivre pour publier un commentaire :

1) Cliquez sur la mention "x commentaires" au-dessous de l'article.
2) Rédigez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus.
3) Cliquez sur les triangles de défilement du menu "commentaires :".
4) Si vous n'avez pas de compte, choisissez Nom/URL
5) Ecrivez votre nom ou pseudo dans la case "Nom :"
(vous n'êtes pas obligé de renseigner la case URL).
6) Cliquez sur "continuer".
7) Cliquez sur "publier" pour valider votre commentaire.

Indy et moi, nous nous réjouissons de lire vos messages chaque jour et nous vous en remercions.