mercredi 4 février 2015

Changement perturbateur

Eirwena - Qu'est-ce que c'est que cette embrouille ? Je rêve ou bien l'encoignure a changé de place ?
Eirwena - Nom d'un rat ! Mais oui ! Elle a bien été déplacée !
Eirwena - Indy, c'est toi qui as reculé l'encoignure de dix coussines ?

Indy - Oui, pour réduire l'espace vide qu'il y avait entre elle et le bureau.

Eirwena - Tu es consciente que, de ce fait, tu as interrompu mon parcours entre l'arbre à chat et ce meuble ? 

Indy - Tu exagères !



Eirwena - Non, regarde ! Je touche à peine le bord du bout des coussinets !

Indy - Tu peux sauter quand même, ce n'est pas la mer à boire !
Eirwena - Laisse la mer où elle est et ne va pas noyer le poisson dedans ! Pour rappel, je ne suis pas un lapin et j'utilise le saut uniquement dans un but précis. Me promener sur mon sentier félin, n'en fait pas partie.

Indy - Tu pourrais changer tes habitudes pour une fois ?

Eirwena - Ah oui ? Cela te plairait à toi, si tu devais, de ta chambre, rejoindre la cuisine en sautant le couloir ?

Indy - Non, mais moi, ce n'est pas pareil, je suis un bipède.

Eirwena - Et moi je suis un chat ! Tu sais très bien que tout déplacement de mobilier est une source de stress ! A cause de ton action, je vais devoir marquer une pause au milieu de mon parcours et sauter pour pouvoir le poursuivre. Tu imagines l'angoisse ? 
Je vais déprimer, c'est sûr et puis dépérir au fond de mon hamac comme une vieille croquette éventée ... 

Indy - crois-tu que des friandises au thon pourraient être un remède contre le stress ?

Eirwena - Arf, je ne suis pas un bipède en bleu, mais si je me réfère à mon expérience personnelle, je crois que cela serait possible. Il faudrait bien évidemment adapter les quantités en fonction de la dose d'angoisse et prévoir une distribution supplémentaire en prévention d'un nouveau stress.

Indy - Tout compte fait, je vais remettre l'encoignure à son emplacement initial.

Eirwena - Et me rapporter deux friandises parce que deux déménagements dans la même journée, c'est dur à gérer!

Indy - ?

36 commentaires:

  1. Attention quand-même avec ces friandises au thon. Je vois encore bien Eirwena faire semblant de râler juste pour avoir ces friandises ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Tu ne perds jamais le nord ma belle Wena ;o)))
    Que ne ferais-tu pas pour une friandise supplémentaire ;o)
    Ronrons de Samba et bise de Véronique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaah, je suis capable de faire beaucoup de choses ;) Gros ronrons.

      Supprimer
  3. Ah ben oui, il ne faut pas se laisser faire, tu as bien raison! Les humains ne se rendent pas compte combien c'est stressant pour les poilus, ces changements dans la maison!! Ca mérite bien des friandises pour se remettre de ces émotions :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui ! C'est un combat de tous les instants de vivre au côté des bipèdes et de supporter leurs changements.

      Supprimer
  4. et voila comme d habitude les bipèdes changent souvent les objets de place résultat on est obliges de faire des efforts .....heureusement qu il y a des friandises pour nous récompenses de nos efforts ...alors calinous ma belle bizzz a Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, une friandise comme compensation ce n'est as trop demander si l'on considère le préjudice encouru. Ronrons.

      Supprimer
  5. Parfois les humains font des choses sans saisir l'énorme impact que cela va avoir sur notre bien être ; c'est terrible !
    Courage Eirwena et bisous Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment cela, mon choupinet : un énorme impact, qu'il faut digérer et intégrer. Gros ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  6. Tu as bien raison Eirwena! On ne change pas nos habitudes comme ça! Nanmééooo! Et ça vaut plus que deux friandises au thon! Lol
    Ronrons ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, cela vaut plus, mais je n'ai pas oser. Indy vient de rentrer alors, j'essaye de ne pas trop être exigeante ;) Ronrons.

      Supprimer
  7. Tu as parfaitement raison, Eirwena. On a beaucoup aimé ton analogie de saut de couloir. Veux-tu qu'on fasse un saut chez toi pour t'aider à faire quelques installations une nuit?

    Ronrons,
    Les Chans

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil de me proposer votre aide les copinous. Je ferai appel à vous si j'ai besoin de renfort ;) Ronrons.

      Supprimer
  8. C'est vrai que c'est perturbant Eirwena, en plus Indy ne t'a pas demandé ton avis avant de faire ces changement ! Ca mérite bien une friandise ! :)
    Gros câlins, bises Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle ne me demande jamais mon avis, c'est lassant à la fin ! Gros ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  9. Mais c'est quoi ce binz' ; Indy aurait-elle oublié qu'elle habite chez toi et n'est pas autorisée à faire des changements sans t'en référer ; Incroyable ce que les bipèdes ont tendance à s'approprier notre espace !
    Moustachouilles copine . Bises de notre domestiquée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf ! Les copines ! C'est le perpétuel conflit de savoir qui habite chez qui. Pour moi, la réponse est évidente, bien entendu, pour Indy, en revanche, la notion est plutôt floue ;) Gros ronrons.

      Supprimer
  10. Ah je trouve que tu as bien négocié cela ma petite Eirwena chérie :) J'espère que les friandises étaient bonnes et que tout les meubles ont retrouvé leur place initiale ma toute belle :) Je te fais un doux bisou et un bisou pour Indy aussi, bien sûr :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Joëlle, oui, les friandises étaient bonnes et mon parcours a retrouvé son tracé initial. Gros ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
    2. Tout est donc pour le mieux dans le meilleur des mondes :) Non seulement tu as récupéré ton parcours et en plus, tu as récupéré des friandises :D Une négociatrice née ;)

      Supprimer
  11. les bipèdes ont des manies à vouloir modifier chez nous.
    une petite friandise c'est bien mérité, gros ronrons d'Opale et Sonye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, une manie fort désagréable. Gros ronrons les copines.

      Supprimer
  12. Il n'y a que les bipèdes pour passer leur temps à déplacer les meubles. Ici aussi c'est pareil!
    Ça méritait certainement des friandises!
    Bisous et gros ronrons!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est agaçant cette manie : une fois qu'un meuble est en place, je ne vois pas à quoi cela sert de la déplacer. Gros ronrons.

      Supprimer
  13. Ma Chérie... Elle a de ces idées, Indy ! Mais bon, le meuble est revenu à sa place et tu as eu une compensation pour ton stress. Tu as bien négocié, ma Belle, bravo. Ah ces bipèdes, ils ne réfléchissent pas...
    Gros bisous ma Chérie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, certes, mais cela a fortement perturbé ma journée, je vais avoir du mal à m'en remettre. Gros ronrons.

      Supprimer
  14. encore une idée de bipède de bouger les meubles ..... rien n'est pire pour nous , tu as eu raison de te plaindre il ne faudrait pas qu'Indy oublie chez qui elle habite

    ronrons ma belle
    bisoux Indy ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème, Doly, c'est qu'elle oublie constamment. C'est fatiguant de le lui rappeler à la longue ! Gros ronrons.

      Supprimer
  15. Tu as parfaitement raison ! Quel stress ! Ça vaut bien quelques friandises en plus ! Ronrons

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, plusieurs pour compenser la gène occasionnée. Gros ronrons.

      Supprimer
  16. Tu n'es pas une chaventurière toi ! Pourtant c'est rigolo les trucs nouveaux, ça maintient en forme.
    A moins que tu râles juste pour avoir des friandises. Alors je te comprends.
    Ronrons
    Bises à Indy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je suis une aventurière pour découvrir des choses nouvelles justement, mais pas si on perturbe mon environnement. Gros ronrons, bises d'Indy.

      Supprimer
  17. Dois petiscos?! hehehehe
    Você é mesmo terrível, querida Wena!
    beijos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouaif, ce n'est pas gagné. Gros ronrons.

      Supprimer
  18. Tu es incroyable et tu mènes ta môman par le bout du nez, car pour un petit changement tu l'as fait culpabiliser ! Tu es douée pour cela... Je te fais tout plein de câlins et bisous à Indy

    RépondreSupprimer

Rappel de la procédure à suivre pour publier un commentaire :

1) Cliquez sur la mention "x commentaires" au-dessous de l'article.
2) Rédigez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus.
3) Cliquez sur les triangles de défilement du menu "commentaires :".
4) Si vous n'avez pas de compte, choisissez Nom/URL
5) Ecrivez votre nom ou pseudo dans la case "Nom :"
(vous n'êtes pas obligé de renseigner la case URL).
6) Cliquez sur "continuer".
7) Cliquez sur "publier" pour valider votre commentaire.

Indy et moi, nous nous réjouissons de lire vos messages chaque jour et nous vous en remercions.