lundi 27 août 2018

Blague à deux balles !

Eirwena (à elle-même) - Sympa ce jeu flottant qu'Indy a installé. Cela permet de se rafraîchir les coussinets tout en s'amusant à attraper les balles.
Eirwena (à elle-même) - Le problème est que les bipèdes ont toujours un mauvais timing. Pourquoi proposer une activité stimulante à l'heure de la sieste ! Naan, je suis définitivement trop fatiguée pour patauger. D'un autre côté, je sens que le p'tit va me pourrir ma sieste. Je ne sais pas quoi faire ... Pfff ...
Eirwena (à elle-même) - Mais bien sûr ! Je viens d'avoir une idée lumineuse, comme bien souvent.
Eh ! Le microbe !
Milderoy - Tu m'as appelé Wena, tu veux jouer ?

Eirwena - Ne t'emballe pas, sac à poils. Je t'ai fait venir car Indy a disposé un nouveau jeu dans le bac à douche. Tu vas voir, c'est super : il y a une bassine avec des boules de couleurs qui flottent et si tu appuis sur un carreau, il y a des balles qui tombent dedans.

Milderoy - Ah ouais ? 
Chouette ! Je vais voir !

Eirwena - Doucement, doucement, laisse-moi passer tornade ambulante tu vas finir par créer un cataclysme, nom d'un rat !
Milderoy - Rhôô ! Mais ça à l'air génial ce jeu !
Milderoy - Wena, attends ! Tu as oublié de me dire sur quel carreau appuyer !
Eirwena - Eh voilà comment on amorce une sieste sereinement. C'est parti pour une heure de tranquillité.
Stratégie féline quand tu nous tiens !
Milderoy - C'est amusant, mais pas évident à attraper ces boules quand elles flottent.
Milderoy - J'essaye de l'autre patte, mais je n'y arrive pas non plus.
Milderoy - Avec les dents, ce n'est pas plus facile.
Milderoy - Mouaif, ce serait plus divertissant de voir les boules tomber, mais à vue de museau, j'en ai pour une heure au moins à tester tous les carreaux ...
Milderoy - Allez, je m'y mets !













Milderoy - Dernière rangée ... je sens que je touche au but ...
Milderoy - ... de la bêtise, car visiblement,  je me suis encore fait avoir par Eirwena.
Milderoy - Elle commence à m'énerver avec ses blagues à deux balles en mousse ...














10 commentaires:

  1. Pauvre petit coeur! Décidément, ta grande soeur est vraiment une petite canaille ;) Plein de doudouces pour toi, mon petit coeur et aussi pour la jolie Eirwena et bien entendu, un bisou pour Indy!

    RépondreSupprimer
  2. Milderoy tu es très beau et grand maintenant mais je remarque que tu te fais toujours avoir par Eirwena... gros câlins à vous deux !

    RépondreSupprimer
  3. pauvre Milderoy ce genre de situation s'appelle:rester sur le carreau!!!!!

    RépondreSupprimer
  4. Milderoy, quand ta soeur te propose quelque chose, dis-toi que c'est un piège pour ronfler tranquillement. Dans peu de temps, c'est toi qui le fera des farces à cette magnifique coquine. Gros bisous à vous 3

    RépondreSupprimer
  5. Ta grande soeur te tend des pièges, petit chéri, il va falloir que tu songes à lui en poser quelques uns. Je ne te promets pas qu'elle soit admirative, mais, elle comprendra qu'elle doit se méfier de toi, allez, fais le canaillou toi aussi ! Super ce jeu dis donc ! Gros bisous les chéris et Indy !

    RépondreSupprimer
  6. Allez Midelroy , un jour tu l'auras toi aussi!
    j'adore ta petite bouille sur la dernière photo!
    caresses les amours!

    RépondreSupprimer
  7. Ah! Tu commences à comprendre, petit Milderoy! Ce sera bientôt ton tour de faire des blagues à Wena!

    Ronrons,
    Les Chans

    RépondreSupprimer
  8. Your comment will be visible after approval

    RépondreSupprimer

Rappel de la procédure à suivre pour publier un commentaire :

1) Cliquez sur la mention "x commentaires" au-dessous de l'article.
2) Rédigez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus.
3) Cliquez sur les triangles de défilement du menu "commentaires :".
4) Si vous n'avez pas de compte, choisissez Nom/URL
5) Ecrivez votre nom ou pseudo dans la case "Nom :"
(vous n'êtes pas obligé de renseigner la case URL).
6) Cliquez sur "continuer".
7) Cliquez sur "publier" pour valider votre commentaire.

Indy et moi, nous nous réjouissons de lire vos messages chaque jour et nous vous en remercions.